Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

  • : Mémorial du wagon de la déportation
  • : Pérenniser la mémoire de la déportation par le transport ferroviaire par la réalisation d'un Mémorial devant avoir pour bases deux wagons conformes à ceux utilisés au départ de Compiègne entre 1942 et 1944. Dans le respect absolu de la vérité historique, qui n'est pas le cas actuellement.
  • Contact

Présentation

  • Gérard BOCQUERY
  • Gardien et passeur de Mémoire. Défenseur du respect de la vérité historique. Créateur et administrateur de ce site dédié à la Mémoire de la Déportation.
  • Gardien et passeur de Mémoire. Défenseur du respect de la vérité historique. Créateur et administrateur de ce site dédié à la Mémoire de la Déportation.

 

 

 

 

 

0001

 

 

La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu'un individu. (Ferdinand LOT)

 

____________________________________

MduWeb banniere 120.60

 

 

 

Click for Compiègne, France Forecast
 
 __________________
Le contenu de ce site
est protégé par la loi

sceau1anreproduction
rigoureusement
interdite


Droits d'auteur déposés
enregistrement
n° 00047937

Copyright Gérard BOCQUERY
__________________________
 

 

 

 

.
 

Recherche

CNRD

2016-2017

CLIC ICI

 


CONVOI DE NUIT

 

PLUS JAMAIS CA !

120px-Red triangle French svg

N'OUBLIONS JAMAIS !

convoi-arriv-e-de-nuit-wagon.jpg

 

 

 

croix de lorraine le déporté

Pensez à votre référencement gratuit.

Agenda

 

 

 

 

~~~~~~

 

 

 

 

 

C N R D 

 

 

 

 


~~

 

 

 

 

 

 

 
18 juin 1940 - 18 juin 2017
18 juin de gaulle77ème anniversaire

 

______________________________

 

 

 

Convoi-du-15-mars-1943.jpgN'OUBLIONS JAMAIS !


______________________________

 

 

 

 

-

 

CONDAMNATIONS d'Alain Lorriaux & de l'Association

Mémorial du Wagon de la Déportation

 

TGI - Condamnation en derniere instance du 5 septembre 2013

 

TGI - Condamnation du 6 mai 2014

__

Derniers Articles Publiés

  • 78ème anniversaire de L'APPEL
    Commémoration dans toutes les communes de France du 78ème anniversaire de L'APPEL HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi. Le 19 mars 2006 a été publié au Journal Officiel n° 67 un décret instituant...
  • Bonne année 2018
    Recevez tous mes voeux de bonne année 2018
  • Congrès 2017 de l'UNADIF et de la FNDIR
    Les CONGRES NATIONAUX 2017 de l'UNADIF et de la FNDIR ont lieu du 30 juin au 3 juillet à GRENOBLE Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance
  • 77ème anniversaire de l'Appel du 18 juin 1940
    DIMANCHE 18 JUIN 2017 Commémoration dans toutes les communes de France du 77ème anniversaire de L'APPEL HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi. Le 19 mars 2006 a été publié au Journal Officiel n°...
  • Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation
    MESSAGE POUR LA JOURNEE NATIONALE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET HEROS DE LA DEPORTATION DIMANCHE 30 AVRIL 2017 Comme chaque année, ce dernier dimanche d'avril est consacré à la Journée Nationale du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. La tragédie...
  • Congrès annuel de l'Amicale Nationale des Déportés Tatoués du Convoi du 27 avril 1944
    Philippe MARINI, Maire de Compiègne, Sénateur honoraire de l'Oise ; Joël DUPUY de MERY, Conseiller en charge des Relations avec l'Armée et les Associations patriotiques ; Danièle BESSIERE, Vice-Présidente de l'Amicale et Christophe DHAM, Vice-Président...
  • CNRD 2016-2017
    Comme chaque année, le site internet de l'UNADIF propose, aux élèves et aux enseignants, de nombreuses brochures d'aide à la préparation du concours L'épreuve individuelle (devoir sur table) aura lieu le vendredi 24 mars 2017 Rendez-vous sur le site UNADIF...
  • TRES BONNE ANNEE 2017
    Chères Amies, chers Amis, recevez mes meilleurs voeux pour l'année 2017 qui commence
  • Cérémonie au Mémorial de la France combattante
    SURESNES Dimanche 30 octobre 2016 Pas moins de 118 Drapeaux présents, lors de cette très émouvante cérémonie organisée par MEMOIRES DU MONT VALERIEN. 3 Drapeaux UNADIF-FNDIR étaient présents, 2 de l'Oise et 1 des Hauts-de-Seine. A l'année prochaine.....
  • Cérémonie à la Stèle FFI
    72ème anniversaire : Hommage aux Combattants de la Résistance tombés au cours des actions qui ont précédé la Libération de la ville de Compiègne en août 1944. Dimanche 28 août 2016 - 11 heures : Dépôt de gerbes et Appel des Morts au Monument des Résistants...

Histoire Et Evenements

Pour me contacter

3 moyens

pour me contacter :

1)- LE LIVRE D'OR est
à votre disposition
plus bas

2)- Rendez - vous plus haut, dans le module :
CONTACTEZ - MOI


3)- Vous pouvez aussi

ECRIRE UN COMMENTAIRE
 au bas de chaque article.

  ------

 

N'hésitez pas à

Inscrire vos commentaires,

remarques ou suggestions.

Prendre contact.

Poser des questions.

  Etc...

 

.

 

 

Ajoutez votre site  

 

 

 

 

____________

 

W

 

 

 

Catégories

LE LIVRE D'OR

pays des visiteurs

free counters

 

 

d'octobre 2009 à aujourd'hui

plus de 205 000 visiteurs de 147 pays

GRAND MERCI à toutes & à tous

 

 

 

-

 

 

 memorial wagon deportation
memorial wagon deportationmemorial wagon deportation arte passion
Arte Passion

---

 

 

 

MduWeb banniere 120.60 TOP DES SITES DANS LE MONDE Votez pour ce site

19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 17:37

 

Panthéon de Paris

 

 

Le Président de la République devrait annoncer après-demain, vendredi 21 février 2014, l'entrée au Panthéon de trois Héros de la Seconde Guerre mondiale, deux femmes et un homme, trois Resistants.

Cette annonce pourrait être faite lors de la cérémonie d'hommage à la Résistance sur le site du Mont-Valérien dans les Hauts-de-Seine.

Quelle magnifique reconnaissance pour la Résistance française, celle qui a tant fait pour que la France soit aujourd'hui une nation autonome et de liberté !

L'entrée au Panthéon de ces trois Héros consacre l'action des milliers de Résistants français qui ont souvent payé de leur vie, lors de combats contre l’armée d’occupation et lors de leur déportation dans les camps nazis, pour s'être activement engagés dans la Résistance !

Tournés vers l'avenir, les témoins et les relais de mémoire continueront inlassablement à porter les valeurs de la Résistance et à les transmettre aux plus jeunes générations !

Entrée au Panthéon de Geneviève Anthonioz de Gaulle, Germaine Tillion et Pierre Brossolette.


Un ancien ministre du Front populaire, pourrait également entrer au Panthéon.

Partager cet article
Repost0
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 17:10

 

logo dicod

 

 

Ministère de la Défense

 

Communiqué de la DICoD

 

 

 

Paris, jeudi 13 février 2014

 

Monsieur Kader ARIF prépare à Washington les commémorations de l'année 2014


 

Au lendemain de la visite d'État du Président de la République à Washington, Monsieur Kader ARIF, Ministre délégué auprès du Ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants, a rencontré Monsieur Robert J. DALESSANDRO, Président de la commission du Centenaire de la première Guerre mondiale à Washington DC le mercredi 12 février 2014.

 

Les discussions ont porté sur l'organisation des commémorations du Centenaire en France au cours de l'année 2014 et sur la manière dont les Etats-Unis d'Amérique y seront associés. Comme l'a rappelé Monsieur Kader ARIF  lors de cet échange les Américains seront invités à de nombreux évènements commémoratifs de la Grande Guerre organisés en France. Le premier d'entre eux étant le défilé du 14 juillet qui marquera l'entrée dans le cycle international des commémorations du Centenaire et sera à la fois l'occasion d'honorer la mémoire des millions de morts de ce conflit et de délivrer un message universel de paix et de fraternité.

 

Le déroulement de cette rencontre entre Messieurs ARIF et DALESSANDRO a mis en évidence la volonté des deux pays à travailler ensemble à la préparation des commémorations du Centenaire avec la volonté commune de rendre hommage aux combattants de ce conflit et de transmettre aux nouvelles générations des valeurs d'amitié et respect.

 

Dans le contexte de l'année 2014 marquée par un double cycle commémoratif, les discussions ont également porté sur le 70ème anniversaire de la Libération de la France et de la Victoire sur le nazisme, ce qui a permis au Ministre et à M. DALESSANDRO de s'entretenir sur les cérémonies
du 6 juin en Normandie et du 15 août en Provence.

 

Monsieur Kader ARIF a fait part de la volonté de la France qu'un grand nombre de vétérans américains du « D-Day » participent à ces mêmes commémorations et a assuré de la disponibilité du ministère de la Défense pour réserver le meilleur accueil à ceux qui feront le déplacement depuis les États-Unis le 6 juin prochain.

 

 

 

Fin du communiqué de la DICoD

 

.


Partager cet article
Repost0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 19:49

 

 

Découvrez la Maison natale de Charles de Gaulle

Exposition : Crépuscule de l’Europe

Désormais gérée par le Département du Nord, la Maison natale Charles de Gaulle accueillera gratuitement les visiteurs pendant 3 jours, du jeudi 13 au dimanche 16 février 2014.

 

 

affiche expo maison natale CdG


A cette occasion, les visiteurs pourront également parcourir la nouvelle exposition temporaire "Crépuscule de l'Europe". Exposition conçue par le Goethe Institut.

Cette exposition propose de découvrir la Grande Guerre au travers de regards croisés d'écrivains français et allemands.

Propriété de la Fondation Charles de Gaulle, la Maison natale accueille 11 000 visiteurs par an.

 

 


Maison natale Charles de Gaulle
9, rue Princesse
59000 Lille

Tél. 03 59 73 00 30

Partager cet article
Repost0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 06:16

 

La reine Elizabeth II en voyage officiel en France du 5 au 7 juin 2014



en Normandie,

présence de la reine à la cérémonie internationale

pour le 70ème anniversaire du Débarquement

 

 

 

 

reine elizabeth II le figaro 

source photo : lefigaro.fr

Partager cet article
Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 16:43

 

 

dans le cadre des Midis de l'Histoire,

 

 

facade musee j moulin

musée Jean Moulin de Paris

 

 

 

 

 


Thomas FONTAINE, Historien présente

le jeudi 6 février 2014 à 12h30

son livre

 

 

"Déportation et répression dans la France occupée"

(extrait de sa thèse de doctorat soutenue en 2013)

 

 

 


Au Musée du Général Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin

 


23, allée de la 2ème Division Blindée

 

75015 Paris

 

 


Entrée libre, réservation conseillée au 01 40 64 39 44 / 01 40 64 39 52

Partager cet article
Repost0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 10:33

 

Résistances allemandes et françaises au nazisme

 


Mercredi 5 février 2014 – 18 heures au CHRD de LYON

 

 

 

chrd-lyon



 

 

 

 

Les villes de Leipzig et de Lyon, jumelées depuis 1981, partagent une histoire singulière.

 

En effet, dans les années sombres de la montée du nazisme puis de la Seconde Guerre mondiale, elles ont l’une et l’autre été le théâtre d’actions de résistance portées par des hommes et des femmes pour qui les valeurs humanistes méritaient que l’on risque sa vie.

 

La table ronde organisée ce 5 février au CHRD de Lyon se propose, à travers les interventions d’un historien français et de deux historiens allemands, de découvrir les points de convergences entre les histoires de ces deux villes.

 

 


Les spécificités de la Résistance lyonnaise

Par Laurent Douzou, professeur d'histoire à l'université Lyon 2 et à l'Institut d'études politiques de Lyon 2

 

 


La Résistance allemande au nazisme

Par Stefan Martens, directeur de l’Institut Historique allemand de Paris

 

 


L’itinéraire de Carl-Friedrich Goerdeler, maire de Leipzig dans les années 30, opposant au nazisme exécuté par le régime en 1945

Par Frieder Meyer-Krahmer, représentant de la Fondation Goerdeler

 

 

 

 


En présence du Docteur Hinrich Lehmann-Grube, ancien Maire de Leipzig, en poste au moment des grandes manifestations qui ont précédé la chute du Mur, de Jean-Michel Daclin, Maire-adjoint de Lyon en charge des relations internationales, et de Madame Evelyne Haguenauer, Maire-adjointe de Lyon en charge de la Mémoire et des Anciens Combattants.

 


 

 


Réservation conseillée : 04 72 73 99 00 ou chrd.reservation@mairie-lyon.fr

.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 13:09
Dimanche 19 janvier, la municipalité de Villers Saint-Sépulcre (Oise 60),

Pierre Osowiechi et Ralph Memran, Vice-Président et Délégué du Comité français pour Yad Vashem,

Monsieur Emmanuel Berthier, Préfet de l'Oise

ont présidé la cérémonie au cours de laquelle Michel Lugassy-Harel, Ministre aux Affaires administratives de l'ambassade d'Israël en France a remis à titre posthume

La Médaille et le Diplôme des Justes parmi les Nations à Ernestine DESPLANQUE et Amélie MERGOUX représentées par leur fille et petite-fille Yvette MENETRIER-DESPLANQUE pour avoir sauvé Danielle SEBBAN-ZELDINE, Jean et Michel PLESKOFF de la barbarie nazie.

Le Président, récemment distingué par le Préfet, les représentants et le drapeau de l'ADIF de l'Oise très sensibles à cette cérémonie importante étaient présents aux côtés des représentants des associations juives de déportés.
medaille des justes

La Médaille des Justes parmi les Nations est décernée par l'Institut YAD VASHEM de Jérusalem aux personnes non juives qui ont sauvé des Juifs sous l'Occupation, au péril de leur vie.



RAPPEL HISTORIQUE DU SAUVETAGE

Les parents de Danielle ZELDINE, d'origine polonaise, sont nés tous les deux à Paris.

Quand la guerre éclate, le père après avoir été fait prisonnier, s'évade de la citadelle de Cambrai.

Il se réfugie à Lyon où il trouve un travail.

La mère reste avec Danielle à Paris mais en 1940, elles sont dénoncées par la concierge.

Sa mère décide alors de l'envoyer à la campagne chez des connaissances de sa famille, Ernestine DESPLANQUE et sa mère Amélie MERGOUX, qui habitent Villers Saint-Sépulcre.

Ernestine et sa mère acceptent de prendre l'enfant et au village, personne ne savait qu'elle était juive.

Elle va à l'école.

Par sécurité, elle sera baptisée mais ne se souvient pas d'avoir assisté une fois à la messe.

Âgé de trois semaines, Jean PLESKOFF est mis en nourrice chez Ernestine DESPLANQUE et Amélie MERGOUX, il y restera jusqu'à ses six ans.

Arrêtée en 1942, sa mère est transférée à Drancy, d'où elle sera déportée.

Jean et son frère Michel ont été placés par l'UGIF à Montreuil.

Leur mère demande alors que les enfants quittent le centre et soient cachés.

Tout naturellement, Ernestine DESPLANQUE et Amélie MERGOUX acceptent de cacher aussi ces enfants.

Jean arrive en septembre 1943 et restera caché jusqu'en août 1944, Michel venant y passer toutes les vacances scolaires.

Leur mère reviendra de déportation en mai 1945.

Les familles PLESKOFF et SEBBAN-ZELDINE ont toujours maintenu des relations affectueuses avec Ernestine DESPLANQUE et Amélie MERGOUX, ces relations se poursuivent aujourd'hui avec leurs descendants.



villers saint sepulcre 19 01 2014

Photo France 3 Picardie : Madame Yvette MENETRIER-DESPLANQUE

 

 

.

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 13:51

  couverture-dico-de-la-gendarmerie

 

 

 Histoire et Dictionnaire de la Gendarmerie

 

de la Maréchaussée à nos jours

 

 

C’est une « arme d’élite », déclarait Napoléon à propos de la gendarmerie, instituée en 1791 à la place de la maréchaussée.

 

Comment découvrir l’histoire pluriséculaire de ce corps en dehors des publications de prestige ou des panoramas hâtifs ?

 

C’est là le pari de cet ouvrage, qui propose plusieurs approches, originales et complémentaires.


 

Appuyé sur l’essor récent de la recherche, un triptyque historique présente les grandes étapes du destin de l’institution, de la Guerre de Cent ans aux dilemmes de la gendarmerie d’aujourd’hui, les gendarmes à l’œuvre dans les campagnes, les villes et les opérations extérieures, puis les mutations de leurs représentations, dans la littérature, la bande dessinée, le septième art et les séries télévisées.

 

Au fil des pages, on découvre les épreuves physiques des prévôts de la Grande Armée, le combat d’un officier contre l’esclavage en Martinique, les manies d’un chef de légion à la Belle Époque, la sympathie d’une partie de l’arme pour le Front Populaire, la crise morale de l’Épuration, la dureté de la vie dans les postes de l’Indochine, le quotidien d’une brigade dans les années 1950 et l’arrivée des femmes dans « un métier d’hommes ».


 

Pour en savoir plus, il suffit de consulter les 311 notices d’un dictionnaire inédit, qui livre une autre vision, synchronique ou diachronique, de l’histoire de la maréchaussée et de la gendarmerie.

 

Sont ainsi décrits, dans toute leur diversité, des modes de fonctionnement et des règles d’organisation présentes et passées, des composantes disparues ou façonnées par le temps, des personnages et des événements marquants, des matériels et des effets emblématiques, ainsi que le riche vocabulaire qui entoure le gendarme, de cigare d’un sou à fauvette à tête noire en passant par essence de chaussettes.

 


 

 

Auteurs


Jean-Noël Luc, professeur à l’Université Paris-Sorbonne, où il a dirigé plus de cent trente travaux et organisé plusieurs colloques sur l’histoire de la gendarmerie, a conçu et piloté les trois parties historiques de cet ouvrage.

Frédéric Médard, officier de gendarmerie, docteur en histoire, chercheur associé et chargé d’enseignement à l’IEP d’Aix, a élaboré et dirigé le dictionnaire.

Trente auteurs, souvent titulaires d’un doctorat et en poste à l’Université, au Service historique de la Défense ou dans la Gendarmerie, ont conjugué leurs efforts pour réaliser cette synthèse novatrice.

 

L’ouvrage


Ouvrage publié par les Éditions Jacob-Duvernet – Ministère de la Défense, Décembre 2013, 538 p.
ISBN : 978-2-84724-496-0
Prix : 24,90 euros

Disponible également à la FNAC et en librairie

 


 

Source : Service Historique de la Défense - Ministère de la Défense

 

.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 10:00

 

Dimanche 19 janvier 2014 : Remise du Diplôme et de la Médaille des Justes parmi les Nations

 

VILLERS SAINT-SEPULCRE


11 heures - Salle Charlie Chaplin




La municipalité de Villers Saint-Sépulcre

Pierre Osowiechi et Ralph Memran, Vice-Président et Délégué du Comité français pour Yad Vashem vous prient de bien vouloir assister à la cérémonie au cours de laquelle Michel Lugassy-Harel, Ministre aux Affaires administratives de l'ambassade d'Israël en France remettra à titre posthume La Médaille et le Diplôme des Justes parmi les Nations à Ernestine DESPLANQUE et Amélie MERGOUX représentées par leur fille et petite-fille Yvette MENETRIER-DESPLANQUE pour avoir sauvé Danielle SEBBAN-ZELDINE, Jean et Michel PLESKOFF de la barbarie nazie.



Les représentants et le drapeau de l'ADIF de l'Oise très sensibles à cette cérémonie importante seront présents.

 

 

medaille des justes

 

 


La Médaille des Justes parmi les Nations est décernée par l'Institut YAD VASHEM de Jérusalem aux personnes non juives qui ont sauvé des Juifs sous l'Occupation, au péril de leur vie.




Histoire du sauvetage :



Les parents de Danielle ZELDINE, d'origine polonaise, sont nés tous les deux à Paris.

Quand la guerre éclate, le père après avoir été fait prisonnier, s'évade de la citadelle de Cambrai.

Il se réfugie à Lyon où il trouve un travail.

La mère reste avec Danielle à Paris mais en 1940, elles sont dénoncées par la concierge.

Sa mère décide alors de l'envoyer à la campagne chez des connaissances de sa famille, Ernestine DESPLANQUE et sa mère Amélie MERGOUX, qui habitent Villers Saint-Sépulcre.

Ernestine et sa mère acceptent de prendre l'enfant et au village, personne ne savait qu'elle était juive.

Elle va à l'école.

Par sécurité, elle sera baptisée mais ne se souvient pas d'avoir assisté une fois à la messe.

Âgé de trois semaines, Jean PLESKOFF est mis en nourrice chez Ernestine DESPLANQUE et Amélie MERGOUX, il y restera jusqu'à ses six ans.

Arrêtée en 1942, sa mère est transférée à Drancy, d'où elle sera déportée.

Jean et son frère Michel ont été placés par l'UGIF à Montreuil.

Leur mère demande alors que les enfants quittent le centre et soient cachés.

Tout naturellement, Ernestine DESPLANQUE et Amélie MERGOUX acceptent de cacher aussi ces enfants.

Jean arrive en septembre 1943 et restera caché jusqu'en août 1944, Michel venant y passer toutes les vacances scolaires.

Leur mère reviendra de déportation en mai 1945.




Les familles PLESKOFF et SEBBAN-ZELDINE ont toujours maintenu des relations affectueuses avec Ernestine DESPLANQUE et Amélie MERGOUX, ces relations se poursuivent aujourd'hui avec leurs descendants.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 20:17

 

KA lance le site le70e.fr

 

 

Dans les salons du Gouverneur militaire de Paris, jeudi 16 janvier 2014, à l'occasion de ses voeux au monde combattant, Monsieur Kader Arif, Ministre délégué auprès du Ministre de la Défense en charge des Anciens Combattants a lancé officiellement le site internet consacré au 70ème anniversaire de la Libération du territoire et de la victoire sur le nazisme

 

 

le 70ème anniversaire

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0