Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

  • : Mémorial du wagon de la déportation
  • : Pérenniser la mémoire de la déportation par le transport ferroviaire par la réalisation d'un Mémorial devant avoir pour bases deux wagons conformes à ceux utilisés au départ de Compiègne entre 1942 et 1944. Dans le respect absolu de la vérité historique, qui n'est pas le cas actuellement.
  • Contact

Présentation

  • Gérard BOCQUERY
  • Gardien et passeur de Mémoire. Défenseur du respect de la vérité historique. Créateur et administrateur de ce site dédié à la Mémoire de la Déportation.
  • Gardien et passeur de Mémoire. Défenseur du respect de la vérité historique. Créateur et administrateur de ce site dédié à la Mémoire de la Déportation.

 

 

 

 

 

0001

 

 

La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu'un individu. (Ferdinand LOT)

 

____________________________________

MduWeb banniere 120.60

 

 

 

Click for Compiègne, France Forecast
 
 __________________
Le contenu de ce site
est protégé par la loi

sceau1anreproduction
rigoureusement
interdite


Droits d'auteur déposés
enregistrement
n° 00047937

Copyright Gérard BOCQUERY
__________________________
 

 

 

 

.
 

Recherche

CNRD

2016-2017

CLIC ICI

 


CONVOI DE NUIT

 

PLUS JAMAIS CA !

120px-Red triangle French svg

N'OUBLIONS JAMAIS !

convoi-arriv-e-de-nuit-wagon.jpg

 

 

 

croix de lorraine le déporté

Pensez à votre référencement gratuit.

Agenda

 

 

 

 

~~~~~~

 

 

 

 

 

C N R D 

 

 

 

 


~~

 

 

 

 

 

 

 
18 juin 1940 - 18 juin 2017
18 juin de gaulle77ème anniversaire

 

______________________________

 

 

 

Convoi-du-15-mars-1943.jpgN'OUBLIONS JAMAIS !


______________________________

 

 

 

 

-

 

CONDAMNATIONS d'Alain Lorriaux & de l'Association

Mémorial du Wagon de la Déportation

 

TGI - Condamnation en derniere instance du 5 septembre 2013

 

TGI - Condamnation du 6 mai 2014

__

Derniers Articles Publiés

  • 78ème anniversaire de L'APPEL
    Commémoration dans toutes les communes de France du 78ème anniversaire de L'APPEL HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi. Le 19 mars 2006 a été publié au Journal Officiel n° 67 un décret instituant...
  • Bonne année 2018
    Recevez tous mes voeux de bonne année 2018
  • Congrès 2017 de l'UNADIF et de la FNDIR
    Les CONGRES NATIONAUX 2017 de l'UNADIF et de la FNDIR ont lieu du 30 juin au 3 juillet à GRENOBLE Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance
  • 77ème anniversaire de l'Appel du 18 juin 1940
    DIMANCHE 18 JUIN 2017 Commémoration dans toutes les communes de France du 77ème anniversaire de L'APPEL HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi. Le 19 mars 2006 a été publié au Journal Officiel n°...
  • Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation
    MESSAGE POUR LA JOURNEE NATIONALE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET HEROS DE LA DEPORTATION DIMANCHE 30 AVRIL 2017 Comme chaque année, ce dernier dimanche d'avril est consacré à la Journée Nationale du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. La tragédie...
  • Congrès annuel de l'Amicale Nationale des Déportés Tatoués du Convoi du 27 avril 1944
    Philippe MARINI, Maire de Compiègne, Sénateur honoraire de l'Oise ; Joël DUPUY de MERY, Conseiller en charge des Relations avec l'Armée et les Associations patriotiques ; Danièle BESSIERE, Vice-Présidente de l'Amicale et Christophe DHAM, Vice-Président...
  • CNRD 2016-2017
    Comme chaque année, le site internet de l'UNADIF propose, aux élèves et aux enseignants, de nombreuses brochures d'aide à la préparation du concours L'épreuve individuelle (devoir sur table) aura lieu le vendredi 24 mars 2017 Rendez-vous sur le site UNADIF...
  • TRES BONNE ANNEE 2017
    Chères Amies, chers Amis, recevez mes meilleurs voeux pour l'année 2017 qui commence
  • Cérémonie au Mémorial de la France combattante
    SURESNES Dimanche 30 octobre 2016 Pas moins de 118 Drapeaux présents, lors de cette très émouvante cérémonie organisée par MEMOIRES DU MONT VALERIEN. 3 Drapeaux UNADIF-FNDIR étaient présents, 2 de l'Oise et 1 des Hauts-de-Seine. A l'année prochaine.....
  • Cérémonie à la Stèle FFI
    72ème anniversaire : Hommage aux Combattants de la Résistance tombés au cours des actions qui ont précédé la Libération de la ville de Compiègne en août 1944. Dimanche 28 août 2016 - 11 heures : Dépôt de gerbes et Appel des Morts au Monument des Résistants...

Histoire Et Evenements

Pour me contacter

3 moyens

pour me contacter :

1)- LE LIVRE D'OR est
à votre disposition
plus bas

2)- Rendez - vous plus haut, dans le module :
CONTACTEZ - MOI


3)- Vous pouvez aussi

ECRIRE UN COMMENTAIRE
 au bas de chaque article.

  ------

 

N'hésitez pas à

Inscrire vos commentaires,

remarques ou suggestions.

Prendre contact.

Poser des questions.

  Etc...

 

.

 

 

Ajoutez votre site  

 

 

 

 

____________

 

W

 

 

 

Catégories

LE LIVRE D'OR

pays des visiteurs

free counters

 

 

d'octobre 2009 à aujourd'hui

plus de 205 000 visiteurs de 147 pays

GRAND MERCI à toutes & à tous

 

 

 

-

 

 

 memorial wagon deportation
memorial wagon deportationmemorial wagon deportation arte passion
Arte Passion

---

 

 

 

MduWeb banniere 120.60 TOP DES SITES DANS LE MONDE Votez pour ce site

25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 10:57

 

du 29 avril au 24 décembre 2012

 


 

sport camps nazis

 

 

 

Read More

 

 

Exposition au

 

Centre Européen du Résistant Déporté


Site de l'ancien camp de concentration de

Natzweiler - Struthof

 


 

Dans ces lieux voués à l'anéantissement des âmes et des corps, le sport existe bien. Il est perverti, voire pervers, mais son étude éclaire d'un jour nouveau le rapport entre les bourreaux et leurs victimes, ainsi que la folie parfaitement organisée qui règne au sein du système concentrationnaire.

 

 

 

 


Le site du Struthof est ouvert 7 jours sur 7,

y compris durant les vacances.


du 1er mars au 15 avril: Tous Les Jours de 9h00 à 17h00


du 16 avril au 15 octobre: T L J de 9h00 à 18h30


du 16 octobre au 24 décembre: T L J de 9h00 à 17h00


 Fermeture des caisses une heure avant fermeture



Chambre à gaz : 10h00 à 12h30, et 14h00 à 16h00


Les horaires sont susceptibles d'être modifiés

(pour plus d'informations : 03 88 47 44 67).



Librairie : 9h30 à 11h30 et de 14h00 à 17h00



Fermeture annuelle : de Noël à fin février

 

 

 

 

.


 

.


Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 20:40
Exposition :


Les messages secrets
du Général DE GAULLE,
Londres 1940 - 1942

 


jusqu'au dimanche 29 avril 2012


-exposition-messages-secrets-de gaulle
.

 


au
musée des lettres et manuscrits



 

Le Musée des lettres et manuscrits présente une découverte historique majeure : les messages secrets envoyés par le Général de Gaulle à ses compagnons, cadres dirigeants de la France libre, mais aussi à Churchill ou Staline depuis Londres entre décembre 1940 et décembre 1942. Dans un corpus de 313 messages rédigés de la main du chef de la France Libre, précieusement conservés depuis 70 ans dans la même famille et découverts par Gérard Lhéritier, le musée présente une sélection de quelque 200 messages qui témoignent de l’extraordinaire force de caractère, de l’intransigeance, de la volonté et de la stature d’un homme qui depuis son exil londonien ou lorsqu'il se déplace en Afrique ou au Moyen-Orient infléchit le sort de son pays et le cours de la guerre.

Un an tout juste avant l’ouverture de la présente exposition, en novembre 2010, une personne contacte Gérard Lhéritier, Président du Musée des lettres et manuscrits, en lui affirmant être l’émissaire d’un « collectionneur » qui est en possession de quelques centaines de messages autographes rédigés par de Gaulle alors qu’il était à Londres entre 1940 et 1942 ! Gérard Lhéritier croit tout d’abord à une plaisanterie : un seul message de guerre manuscrit de Charles de Gaulle relève de la rareté absolue, que dire de 313… Devant l’insistance de son interlocuteur, il rencontrera le fils d’une certaine Marie-Thérèse Desseignet qui a dirigé le pool dactylographique du Général pendant la guerre. Gérard Lhéritier, qui s’attend à feuilleter des photocopies, découvre avec stupéfaction et une grande émotion des originaux de la main du Général. S’ils n’évoquent pas tous la situation de la France « intérieure », ces messages concernent les pays de l’ancien Empire français de l’Afrique, de l’Afrique du Nord, du Moyen-Orient ou du Pacifique. C’est dans certains de ces pays dont on parle tant aujourd’hui (Algérie, Maroc, Tchad, Liban, Syrie, Libye) que va se jouer le destin de la planète. Ces 313 messages souvent inédits (le Général de Gaulle en a annexé un certain nombre dans ses Mémoires de Guerre), et totalement inconnus sous leur forme manuscrite originelle sont truffés de ratures, d’ajouts et de corrections d’un homme en guerre contre la terre entière pour défendre et imposer l'idée qu'il se fait de la France et de la liberté.





Le mot de Gérard Lhéritier, Président du Musée des lettres et manuscrits.

L’histoire des messages secrets du Général de Gaulle et de leur découverte.


Elle s'appelle Marie-Thérèse Desseignet, elle vit en Angleterre quand la guerre est déclarée. Dés l'été 1940, elle rejoint le premier État-major du Général de Gaulle. Elle devient, tout simplement, responsable du pool des dactylographes, des rédactrices et télégraphistes du Général de Gaulle qu'elle suivra ensuite à Alger.
Le Général de Gaulle comprend rapidement que la France est provisoirement sortie du champ de bataille, et que sans attendre l'organisation de sa résistance intérieure, il faut miser sur les forces de son empire, avec le concours des Anglais, des Américains et des Français de bonne volonté. Le véritable champ de bataille de la Seconde Guerre mondiale va devenir planétaire et se situer d'abord au Moyen-Orient, en Syrie et au Liban, en Afrique, dans le Pacifique, dans les territoires d'Outre-mer, tout comme en Russie ou en Asie.
Charles de Gaulle doit, en priorité, obtenir le ralliement des forces de l'Empire et déployer les couleurs de la France Libre dans le sable des déserts et de la France d'Outre-mer en général. Ses ordres codés sont donc adressés à la France et aux dirigeants qu'il a nommés pour diriger les combats au Moyen-Orient, en Afrique, et sur le restant de la planète.
Marie-Thérèse Desseignet les transcrit et les code avec son équipe, pour qu'ils soient télégraphiés. Une fois transmis, les documents sont rangés précieusement dans une boîte d'archives ou dans une chemise.


1940, 1941, 1942… tous les messages et manuscrits secrets sont là, classés, répertoriés.
Lorsque le Général de Gaulle part à Alger en 1943, Marie-Thérèse suit le mouvement et travaille à la Villa des Glycines. En 1944, lorsque l'État-major de la France Libre rejoint la France métropolitaine, Marie-Thérèse quitte Alger avec un peu de retard. Lorsqu'elle effectue une dernière visite dans les locaux de la France Libre pour y chercher ses affaires, les lieux sont vides et elle découvre, oublié dans un placard, un dossier dans lequel figurent 313 des messages qu'elle avait personnellement corrigés, fait dactylographier, coder puis télégraphier à la demande de leur auteur, alors que de Gaulle était à Londres. Dans ce dossier ne figure que la majeure partie des ordres envoyés par le Général entre le 11 décembre 1940 et le 11 décembre 1942.


Elle fait alors prévenir le Général de Gaulle qu'elle est en possession de ses documents originaux.

Charles de Gaulle lui répond alors : « Gardez-les, ils sont entre de bonnes mains ».


Lorsque le Général de Gaulle revient à l'Élysée en 1958, Marie-Thérèse Desseignet fait prévenir le nouveau Président de la République qu'elle est toujours en possession de ses manuscrits et messages secrets de Londres et de la France Libre. Le Général lui répond de nouveau : « Gardez-les ! ».


Les messages et manuscrits resteront au sein de sa famille, jusqu'à ce jour.
Ces 313 messages originaux concernent majoritairement les ordres que le Général de Gaulle donne à ses compagnons, cadres dirigeants de la France Libre, chargés de piloter les combats militaires et politiques de la liberté au Moyen-Orient, en Afrique et dans le Pacifique. Ils portent presque tous sur la période 1941-1942 et sont majoritairement destinés aux Généraux Larminat, Catroux, Koenig, Legentilhomme, Petit, Leclerc, à l’Amiral Muselier, à l'Amiral d'Argenlieu, à Pleven, Cassin et Palewski. Ils sont adressés de façon plus exceptionnelle à Churchill, Dejean, Tixier, Félix Eboué, et par ailleurs, quelques messages uniques sont adressés à Staline et au Docteur Schweitzer.
Ces messages sont tellement précieux que Charles de Gaulle en a publié certains en annexe de ses « Mémoires de Guerre » et que d'autres ont été repris dans « Charles de Gaulle, Lettres, notes et carnets », aux éditions Robert Laffont.
Ils montrent le Général faisant son métier de militaire et d'homme d'État, de timonier de la France Libre, avançant ses pions sur l'échiquier de ces territoires du monde qui ont été sous-estimés par l'ennemi.


Au fil de ces 313 messages « secrets » qui ont été codés et transmis, Charles de Gaulle apparaît à la fois ferme, intransigeant, autoritaire, déterminé, entêté, attendri, coléreux, soucieux de l'indépendance de la France et de la préservation des intérêts de la Nation devant des alliés anglais et américains dont il ne cesse de contrer l'hégémonisme permanent ainsi qu'une certaine tendance à vouloir monopoliser le pilotage des opérations. De Gaulle affronte sur les territoires de l'ancien empire le principe de réalité des mentalités humaines : des compagnons et des alliés trop facilement divisés par des ambitions personnelles ou partisanes.


À la lecture de ces manuscrits et messages secrets, on a du mal à ne pas être fasciné par l’incroyable force de caractère, par l’insurmontable entêtement du Général de Gaulle, par ses qualités de stratège dans le club très fermé des géants qui s’affrontent sur la planète. On a du mal à ne pas éprouver une formidable empathie pour celui qui s’était fixé pour objectif de faire bouger les montagnes et qui y parvint.
L’on ne peut pas ne pas évoquer les instants de solitude et de découragement vertigineux qui devaient l’assaillir au fil de ses déconvenues, lorsqu’il pouvait arriver que ce soit la presse qui le mette au courant des opérations historiques et décisives déclenchées par ses alliés.


Je rends hommage à Marie-Thérèse Desseignet d’avoir su si bien sauvegarder ces messages historiques que le Général de Gaulle lui avait confiés un jour et d’avoir permis qu’ils réapparaissent aujourd’hui, soixante-dix ans plus tard, pour le grand profit des générations de ce nouveau siècle.


Avec cette découverte exceptionnelle, le Musée des lettres et manuscrits dévoile un pan à la fois intime et historique, tant les deux sont mêlés chez le Général de Gaulle, d'un homme dont on croit tout savoir. Si tous ces messages ne peuvent, pour des raisons de confort de visite et de rythme scénographique, être exposés, ils sont tous mis à disposition du public et des chercheurs puisque cinq institutions dépositaires de la mémoire et des archives du Général de Gaulle et de la France Libre (BNF, Archives de France, Musée de l’Ordre de la Libération, Fondation Charles de Gaulle, Fondation de la France Libre) auront accès dès novembre 2011 à l’intégralité des 313 messages numérisés ainsi qu’à leur transcription.


Le Musée des lettres et manuscrits demeure ainsi fidèle à sa volonté de partage et d’ouverture au plus grand nombre.





Le mot du commissaire de l'exposition, Jean-Pierre Guéno


Sous la coordination de Gérard Lhéritier, Jean-Pierre Guéno a effectué un choix de quelque 200 messages secrets du Général de Gaulle, parmi les 313 qui nous sont parvenus. Un ensemble unique et inédit présenté sur une surface de 100 m2 où le visiteur découvre à la fois l’homme privé, le chef de guerre et l’homme d’Etat. Agencée de manière essentiellement thématique,tout en respectant les points de repère chronologiques indispensables, l’exposition donne une place essentielle au contenu de ces manuscrits qui couvrent la période 1940-1942. Une période très chaude faite d’hésitations, de décisions, de coups de théâtre, de ralliements et de coups durs, de victoires et de désastres, alors même que les ennemis du monde libre continuent leur montée en puissance et qu’il faut s’efforcer d’enrayer la course du rouleau compresseur nazi. Deux ans pendant lesquels le Général de Gaulle réalise qu’il ne faudra rien laisser au hasard et fédérer dans la bataille les Américains, les Britanniques, les Soviétiques, l’ancien empire colonial français, et en fin de compte les Français eux-mêmes, pour gagner la guerre, mais surtout pour gagner la paix qui la suivra dans des régions du monde qui font l’actualité de ce début de XXIe siècle. 200 manuscrits qui retracent jour après jour, de vitrine en vitrine, la volonté, l’autorité, la force de caractère, la détermination, la solitude d’un homme : le Général de Gaulle. De celui qui a su enraciner la France Libre à l’extérieur de ses frontières pour mieux y réimporter la France Combattante. De celui qui a su obtenir le ralliement des pays de l’ancien Empire français. De celui qui a su donner à son action quotidienne une dimension planétaire ! Au-delà de l’homme lui-même, l’histoire s’incarne sous les traits des chevaliers de la France combattante qui reçoivent ses ordres, dans la silhouette d’une Française libre, Marie-Thérèse Desseignet, qui a su sauver de l’oubli puis transmettre les brouillons de ces messages secrets. Panneaux didactiques, photographies, schémas explicatifs apportent des réponses à toutes les interrogations des visiteurs. Une exposition qui parle au cœur en même temps qu’à l’esprit et qui nous rappelle la véritable dimension d’un homme d’État qui a toujours su placer les intérêts de son pays et l’intérêt général des Français au-dessus de ses intérêts personnels. Chaque mot, chacune des ratures qui composent les brouillons des messages secrets du Général de Gaulle reproduisent le beau souffle, la belle écriture, les courbes du sismographe d’une écriture : celle de la liberté en marche.

 

 

 



Partager cet article
Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 21:08

 

Dimanche 29 avril 2012

 

Journée Nationale du Souvenir

 

des Victimes et Héros de la Déportation


 france

 

 

 

MESSAGE des DEPORTES

 

 

 

En cette année électorale importante, les victimes du nazisme et de la collaboration de l’État français réaffirment leur attachement à cette journée du souvenir de la déportation.

Pourquoi faut-il toujours se souvenir ? Pourquoi faut-il sans cesse témoigner ?

Revenir sur le passé reste un préalable indispensable pour faire comprendre la tragédie humaine de la Déportation.

Survenue souvent après les épreuves de l’arrestation et de l’internement, la déportation dans ses finalités répressive ou exterminatrice a touché des dizaines de milliers de nos compatriotes comme aussi de ceux qui avaient pensé trouver asile sur notre sol.

Jamais il n’a été plus indispensable de rappeler notre passé concentrationnaire qui peut sembler lointain aux générations nouvelles.

Les enseignements que nous en tirons restent actuels à nos yeux.

Malgré le temps qui passe et les mémoires qui s’éteignent, nous avons aussi le devoir de rappeler les leçons de notre histoire qui appellent à la lucidité et à la vigilance.

Loin de disparaître, le fanatisme, le racisme, la xénophobie ne cessent de ressurgir à travers un monde agité par des passions nationalistes et religieuses et des désordres économiques.

Cette journée du souvenir doit être tournée vers l’action. Les détenus, lorsqu’ils furent libérés, s’engagèrent pour que ces drames ne soient pas seulement un objet de commémoration.

En ce 67ème anniversaire de notre libération, notre objectif commun doit être de faire vivre dans notre société l’histoire et la mémoire de phénomènes d’une dimension humaine si considérable par leurs origines, leurs ressorts et leurs conséquences, qu’ils ne peuvent ni ne doivent plus jamais laisser les consciences au repos.

 

 

 

Ce message a été rédigé conjointement par :


la Fondation pour la mémoire de la déportation (F.M.D.),

la Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (F.N.D.I.R.),

la Fédération Nationale des Déportés et Internés, résistants et patriotes (F.N.D.I.R.P.),

l'Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de disparus (U.N.A.D.I.F.),

ainsi que par des Anciennes Déportées et Internées de la Résistance.

 

 

 

 

 

Note du webmaster : message lu par un(e) déporté(e)  ou un (e) descendant (e)

lors des cérémonies du 29 avril 2012 dans toutes les communes de France.


 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 16:18

 

A l'occasion de 
la Journée Internationale de la Femme,


le Comité d’Histoire de la Ville de Paris organise,

 en partenariat avec le Musée du Général Leclerc de Hauteclocque - Musée Jean Moulin, le Musée de la Résistance Nationale et le Musée de l'Ordre de la Libération, un colloque sur le thème :


"Des Femmes engagées"
.
.
genevieve de gaulle
Geneviève Anthonioz De Gaulle

 


 

GENEVIEVE ANTHONIOZ DE GAULLE


LOUISE LOSSERAND


ELISABETH SKOBTSOV



Jeudi 8 mars 2012 de 14h à 18 h


Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris

 


 

Geneviève Anthonioz De Gaulle (1920-2002).


C'est le discours de Pétain, le 17 juin 1940, qui fait d'elle une résistante, avant même d'avoir entendu l'Appel du Général De Gaulle, son oncle. Elle intègre en 1941 à Paris un groupe de Résistance puis, deux ans plus tard, le mouvement Défense de la France. Arrêtée le 20 juillet 1943, elle est déportée à Ravensbrück le 31 janvier 1944. Après la guerre, à l'Association des Déportées et Internées de la Résistance (A.D.I.R.), au sein du Mouvement Aide à Toute Détresse, dont elle devient présidente en 1964, elle poursuit une inlassable action.

 


Louise Losserand (1924-1991).


Epouse de Raymond Losserand, conseiller municipal communiste du 14ème, elle oeuvre dans la résistance avec son mari, à l'instar de Cécile Rol-Tanguy, au sein de l'Organisation spéciale puis des Francs-Tireurs et partisans. Ils sont arrêtés le 16 mai 1942. Raymond Losserand est fusillé au stand de tir de Balard en octobre 1942 ; elle est déportée par le convoi du 24 janvier 1943 à Auschwitz-Birkenau puis à Ravensbrück en août 1944, enfin à Mauthausen d'où elle est libérée en avril 1945.

 


Mère Marie (Elisabeth Skobtsov 1891-1945).


Née à Riga dans l'Empire russe, elle s'exile à Paris en 1923 puis prend le voile, devenant soeur Marie, après son divorce en 1932. Lors de l'occupation allemande à Paris, avec l'aide du pope Dimitri Klepinin et de son fils Yuri Skobtsov, elle ouvre les portes de l'Action Orthodoxe qu'elle avait fondée en 1935 et de l'Église orthodoxe de l'Intercession-de-la-Sainte-Vierge, au 77 rue de Lourmel, aux pourchassés et persécutés. Elle réussit à soustraire trois enfants juifs du Vel d'Hiv le 17 juillet 1942. Arrêtée le 8 février 1943, elle est gazée à Ravensbrück le 31 mars 1945. Yad Vashem l'honore du titre de Juste parmi les Nations.


 

 

 

Comité d’Histoire de la Ville de Paris

 



Réservation obligatoire dans la limite des places disponibles auprès de :


Cécile Cousseau au 01 40 64 39 42


ou auprès de :


Davy Prabhakar au 01 40 64 39 46

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 21:54

 

 

 

EXPOSITION

Musée de la Résistance nationale

 

bandeau MRN Champigny


Champigny-sur-Marne

du 6 décembre 2011 au 31 août 2012

« Nous qui sommes encore vivants »

Résister dans les camps nazis

André Ulmann, Ebensee, 1944







Cette exposition itinérante en 11 panneaux s’intéresse à la Résistance dans les camps nazis.

Résister dans les camps nazis peut être défini, au sens large, comme tout ce qui va à l’encontre de la volonté nazie de détruire l’homme physiquement et moralement.

Enfermés et confrontés à la peur, la faim, l’humiliation, la déshumanisation et la mort, les détenus doivent lutter d’abord pour demeurer des êtres humains.

Les formes que revêtent leurs résistances sont diverses : des plus simples (un geste, un mot, un regard) aux solidarités organisées, dans la limite des conditions extrêmes des camps.

Chaque fois que cela est possible, des collectifs clandestins nationaux voire internationaux sont constitués qui oeuvrent à sauver des vies, organiser
des sabotages, en premier lieu celui de la production de guerre, et même à préparer des révoltes ou des insurrections.

Les traces de ces résistances – individuelles ou collectives, improvisées
ou organisées, spirituelles, culturelles, politiques ou militaires – dévoilées dans cette exposition, témoignent toutes de la victoire remportée par les déportés sur leurs bourreaux.




Le musée propose en prêt gratuit aux établissements scolaires cette exposition, sur le thème « Résister dans les camps, nous qui sommes encore vivants ». Disponible depuis le 15 janvier 2012.

  • exposition à réserver par téléphone (02 48 55 82 60),
  • disponible d’une semaine à 15 jours, en fonction des réservations.
  • A prendre et à ramener au musée. (Possible de la prendre et de la restituer le week-end, aux heures d’ouverture du musée : samedi et dimanche de 14 h à 18 h). contact@musee-resistance.com

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:49

 

rester debout

 

Musée de la Résistance de Bondues (59)



Exposition : « Rester Debout ! »



jusqu’au 15 avril 2012

 

 


Cette exposition réalisée avec l’Association « Souvenir de la Résistance et des Fusillés du Fort de Bondues » permet de retracer la résistance mise en place dans les camps nazis.

Aspect moins connu de l’histoire concentrationnaire, cette résistance marque cependant la détermination à ne pas perdre « son humanité ».

L’occasion de découvrir les stratégies de défense mises en œuvre par les détenus de différentes nationalités, en empruntant des méthodes et des moyens multiples adaptés aux circonstances et à l’environnement qui les entoure.

 

 

 

 

Informations :


Musée de la Résistance de Bondues

03.20.28.88.32

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 20:35

 

 

facade musee leclerc paris

 

 

logo musee leclerc

 

 

 

Madame Christine Levisse-Touzé,

Historienne,


Directrice du Musée du Général Leclerc de Hauteclocque

et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin,



animera une série de conférences le samedi de 10h à 12h :

 

 


Samedi 11 Février 2012 : "De Gaulle et Brazzaville"



Samedi 10 Mars 2012 : "Les Femmes de l'Outre-Mer dans la guerre"



Samedi 7 avril 2012 : "L'Outre-Mer du 8 novembre 1942 à août 1944"



Samedi 5 mai 2012 : "L'Outre-Mer et les fêlures à la fin de la Seconde Guerre Mondiale"



Samedi 9 juin 2012 : "L'Indochine pendant la guerre"

 

 

 

 

Entrée gratuite


au Musée du Général Leclerc de Hauteclocque - Musée Jean Moulin


23, allée de la 2ème Division Blindée

Jardin Atlantique

(au-dessus de la gare Montparnasse)


75015 Paris.

 

 

.

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 16:36
affiche operette g tillion
Une opérette à Ravensbrück

d'après

"Verfügbar aux Enfers"

de Germaine TILLION


photo operette g tillion-w620


Ce spectacle a été créé en septembre 2010 à Bio Lopin,

et a été joué dans différentes salles de la région de Franche-Comté.

Il est proposé aux collèges (classes de 3èmes) et aux lycées.

 

Germaine TILLION, grande ethnologue, entre dans la Résistance dès juin 1940.

Elle est arrêtée en 1942 et déportée à Ravensbrück.

Là-bas, elle prend le risque de refuser le travail du camp, en se cachant dans une caisse ;

c’est là qu’elle écrit son opérette sous-titrée :

« Verfügbar aux Enfers » qui signifie « Le disponible aux Enfers ».

C’est un spectacle dont les dialogues cocasses sont entrecoupés

de danses et de chansonnettes,

calquées sur des mélodies que tout le monde à cette époque fredonne…

 

Rires et larmes, fantaisie et analyse fouillée se trouvent ici inextricablement mêlés.

 

 


 

Ce projet est réalisé avec le soutien du 

Ministère de la Culture et de la Communication

DRAC de Franche-Comté.

 

 

 


spectacle joué dans la crypte

de l'Eglise Saint-Sulpice

33, rue Saint-Sulpice

75006 PARIS


du mercredi 11 janvier
au
vendredi 10 février 2012

 mercredi, jeudi et vendredi à 20 h 30
samedi à 18 h 00
dimanche à 16 h 00


Renseignements et réservations :
 
0628 621 012
.
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 12:20

 

 

Palmarès 

 

 

palais-elysee


Résultats du Concours national
de la Résistance et de la déportation
Année scolaire 2010-2011


THEME :
« La répression de la Résistance en France
par les autorités d'occupation et le régime de Vichy ».

 

 


CLASSES DE LYCEE



Première catégorie: "Réalisation d'un devoir individuel en classe"


Prix: 

- Claire BRU, lycée polyvalent "Marguerite de Navarre" à Bourges (académie d'Orléans-Tours)

- Léa FORGET, lycée polyvalent "Saint-Paul" à Charleville-Mézières (académie de Reims)

- Bérangère MESSAGER, lycée général et technologique "Henri Bergson" à Angers (académie de Nantes)

- Laura PESQUET, lycée général et technologique "Clémence Royer" à Fonsorbes (académie de Toulouse)


Mentions: 

- Anaïs AUTARD, lycée polyvalent "René Char" à Avignon (académie d'Aix-Marseille)

- Lydiane BOUVERY, lycée général et technologique "Théodore de Banville" à Moulins (académie de Clermont-Ferrand)

- Rémi DESHAYES, lycée général et technologique "La Martinière Duchère"à Lyon (académie de Lyon)

- Charlotte GIRAUD-CHARREYRON du lycée français "Prins Henrik" de Copenhague (Danemark)

 

 


Deuxième catégorie: "Réalisation d'un travail collectif"


Prix: 

- Les élèves du lycée général et technologique "Giocante de Casabianca" de Bastia (acédémie de Corse)

- Les élèves du lycée polyvalent "Docteur Lacroix" de Narbonne (académie de Montpellier)

- Les élèves du lycée professionnel "Sauxmarais" de Tourlaville (académie de Caen)


Mentions: 

-Les élèves du lycée polyvalent "Augustin Cournot" à Gray (académie de Besançon)

- Les élèves du lycée général et technologique "de l'Authie" à Doullens (académie d'Amiens)

-Les élèves du lycée professionnel "Suzanne Valadon" à Paris (académie de Paris)

 


 

Troisième catégorie: "Réalisation d'un travail collectif audiovisuel":


Prix: 

-Les élèves du lycée général et technologique "Marcelin Berthelot" à Châtellerault (académie de Poitiers)

- Les élèves du lycée général et technologique "Saint-Joseph" à Loudéac (académie de Rennes)


Mentions: 

- Les élèves du lycée général et technologique "Notre-Dame d'Espérance" à Saint-Nazaire (académie de Nantes)

-Les élèves du lycée général et technologique "la Serre de Sarsan" à Lourdes (académie de Toulouse)

 

 

 


 

CLASSES DE TROISIEME (COLLEGE)


 


Quatrième catégorie: "Réalisation d'un devoir individuel en classe"


Prix 

- Frédéric CHANTEUR de l'"institut Saint-Lô" à Agneaux (académie de Caen)

- Perrine LACOUR du collège "du Pays des Abers" à Lannilis (académie de Rennes)

- Kévin LEGRAND du collège "Alphonse Daudet" à Draveil (académie de Versailles)

- Estelle ROTH du collège "Joliot Curie" à Dieulouard (académie de Nancy-Metz)


Mentions 

- Julie KRAKUS du collège "Louis Bouland" à Couloisy (académie d'Amiens)

- Nathanaël VALDMAN du collège "Victor Hugo" à Colmar (académie de Strasbourg)

- Lucas REMOND du collège "VautrinLud" à Saint-Dié-des-Vosges (académie de Nancy-Metz)

- Maud GINESTET du collège "Langevin-Wallon" à Saint-Gratien (académie de Versailles)

 


Cinquième catégorie: "Réalisation d'un travail collectif"


Prix: 

- Les élèves du collège "André Ailhaud" à Volx (académie d'Aix-Marseille)

- Les élèves du collège "Henri Barbusse" à Alfortville (académie de Créteil)

- Les élèves du collège "Foch" à Strasbourg (académie de Strasbourg)


Mentions 

- Les élèves du collège "Georges d'Amboise" à Gaillon (académie de Rouen)

- Les élèves du collège "du Cap" à Luri (académie de Corse)

- Les élèves du collège "Max Rouquette" à Saint-André-de-Sangonis (académie de Montpellier)

- Les élèves du collège "République" à Cholet (académie de Nantes)

 


 

Sixième catégorie: "Réalisation d'un travail collectif audiovisuel"


Prix 

- Les élèves du collège "Chantenay" à Nantes (académie de Nantes)

- Les élèves du collège "Jules Ferry" à Beaune (académie de Dijon)


Mentions 

- Les élèves du collège "La Montagne" à Saint-Denis (académie de La Réunion)

- Les élèves du collège "Arthur Rimbaud" à Amiens (académie d'Amiens)

 

 

 

 

.

 


La remise des prix nationaux du CNRD 2010-2011


aura lieu à Paris,


le 16 décembre 2011,


au Palais de l'Elysée.

 


 

Les lauréats recevront leurs prix des mains

du

Président de la République

 

 

 

 

 

cinquantenaire CNRD.

 

50ème anniversaire du CNRD 

16 décembre 2011,

palais de l'Elysée

CLIQUEZ  ICI

pour visionner les vidéos

 

 

 

 

 

 

.

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 17:25

 

 

premier combat jean moulin

 

du 4 janvier au 25 février 2012


à 18 h 30

du mardi au samedi, 


le spectacle

"PREMIER COMBAT de Jean Moulin "


avec Valéry Forestier et Christian Julien


mis en scène par Christian Frégnet

 


représentation au

théâtre du Lucernaire


53, rue Notre Dame des Champs


75006 PARIS

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0