Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

  • : Mémorial du wagon de la déportation
  • : Pérenniser la mémoire de la déportation par le transport ferroviaire par la réalisation d'un Mémorial devant avoir pour bases deux wagons conformes à ceux utilisés au départ de Compiègne entre 1942 et 1944. Dans le respect absolu de la vérité historique, qui n'est pas le cas actuellement.
  • Contact

Présentation

  • Gérard BOCQUERY
  • Gardien et passeur de Mémoire. Défenseur du respect de la vérité historique. Créateur et administrateur de ce site dédié à la Mémoire de la Déportation.
  • Gardien et passeur de Mémoire. Défenseur du respect de la vérité historique. Créateur et administrateur de ce site dédié à la Mémoire de la Déportation.

 

 

 

 

 

0001

 

 

La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu'un individu. (Ferdinand LOT)

 

____________________________________

MduWeb banniere 120.60

 

 

 

Click for Compiègne, France Forecast
 
 __________________
Le contenu de ce site
est protégé par la loi

sceau1anreproduction
rigoureusement
interdite


Droits d'auteur déposés
enregistrement
n° 00047937

Copyright Gérard BOCQUERY
__________________________
 

 

 

 

.
 

Recherche

CNRD

2016-2017

CLIC ICI

 


CONVOI DE NUIT

 

PLUS JAMAIS CA !

120px-Red triangle French svg

N'OUBLIONS JAMAIS !

convoi-arriv-e-de-nuit-wagon.jpg

 

 

 

croix de lorraine le déporté

Pensez à votre référencement gratuit.

Agenda

 

 

 

 

~~~~~~

 

 

 

 

 

C N R D 

 

 

 

 


~~

 

 

 

 

 

 

 
18 juin 1940 - 18 juin 2017
18 juin de gaulle77ème anniversaire

 

______________________________

 

 

 

Convoi-du-15-mars-1943.jpgN'OUBLIONS JAMAIS !


______________________________

 

 

 

 

-

 

CONDAMNATIONS d'Alain Lorriaux & de l'Association

Mémorial du Wagon de la Déportation

 

TGI - Condamnation en derniere instance du 5 septembre 2013

 

TGI - Condamnation du 6 mai 2014

__

Derniers Articles Publiés

  • 78ème anniversaire de L'APPEL
    Commémoration dans toutes les communes de France du 78ème anniversaire de L'APPEL HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi. Le 19 mars 2006 a été publié au Journal Officiel n° 67 un décret instituant...
  • Bonne année 2018
    Recevez tous mes voeux de bonne année 2018
  • Congrès 2017 de l'UNADIF et de la FNDIR
    Les CONGRES NATIONAUX 2017 de l'UNADIF et de la FNDIR ont lieu du 30 juin au 3 juillet à GRENOBLE Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance
  • 77ème anniversaire de l'Appel du 18 juin 1940
    DIMANCHE 18 JUIN 2017 Commémoration dans toutes les communes de France du 77ème anniversaire de L'APPEL HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi. Le 19 mars 2006 a été publié au Journal Officiel n°...
  • Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation
    MESSAGE POUR LA JOURNEE NATIONALE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET HEROS DE LA DEPORTATION DIMANCHE 30 AVRIL 2017 Comme chaque année, ce dernier dimanche d'avril est consacré à la Journée Nationale du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. La tragédie...
  • Congrès annuel de l'Amicale Nationale des Déportés Tatoués du Convoi du 27 avril 1944
    Philippe MARINI, Maire de Compiègne, Sénateur honoraire de l'Oise ; Joël DUPUY de MERY, Conseiller en charge des Relations avec l'Armée et les Associations patriotiques ; Danièle BESSIERE, Vice-Présidente de l'Amicale et Christophe DHAM, Vice-Président...
  • CNRD 2016-2017
    Comme chaque année, le site internet de l'UNADIF propose, aux élèves et aux enseignants, de nombreuses brochures d'aide à la préparation du concours L'épreuve individuelle (devoir sur table) aura lieu le vendredi 24 mars 2017 Rendez-vous sur le site UNADIF...
  • TRES BONNE ANNEE 2017
    Chères Amies, chers Amis, recevez mes meilleurs voeux pour l'année 2017 qui commence
  • Cérémonie au Mémorial de la France combattante
    SURESNES Dimanche 30 octobre 2016 Pas moins de 118 Drapeaux présents, lors de cette très émouvante cérémonie organisée par MEMOIRES DU MONT VALERIEN. 3 Drapeaux UNADIF-FNDIR étaient présents, 2 de l'Oise et 1 des Hauts-de-Seine. A l'année prochaine.....
  • Cérémonie à la Stèle FFI
    72ème anniversaire : Hommage aux Combattants de la Résistance tombés au cours des actions qui ont précédé la Libération de la ville de Compiègne en août 1944. Dimanche 28 août 2016 - 11 heures : Dépôt de gerbes et Appel des Morts au Monument des Résistants...

Histoire Et Evenements

Pour me contacter

3 moyens

pour me contacter :

1)- LE LIVRE D'OR est
à votre disposition
plus bas

2)- Rendez - vous plus haut, dans le module :
CONTACTEZ - MOI


3)- Vous pouvez aussi

ECRIRE UN COMMENTAIRE
 au bas de chaque article.

  ------

 

N'hésitez pas à

Inscrire vos commentaires,

remarques ou suggestions.

Prendre contact.

Poser des questions.

  Etc...

 

.

 

 

Ajoutez votre site  

 

 

 

 

____________

 

W

 

 

 

Catégories

LE LIVRE D'OR

pays des visiteurs

free counters

 

 

d'octobre 2009 à aujourd'hui

plus de 205 000 visiteurs de 147 pays

GRAND MERCI à toutes & à tous

 

 

 

-

 

 

 memorial wagon deportation
memorial wagon deportationmemorial wagon deportation arte passion
Arte Passion

---

 

 

 

MduWeb banniere 120.60 TOP DES SITES DANS LE MONDE Votez pour ce site

19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 09:48

Stèle du dernier train pour Buchenwald

 

 

Stèle dernier train buchenwald

AMICALE des DEPORTES de NEU-STASSFURT,

kommando de BUCHENWALD

 

~~

 

La cérémonie du 67 éme anniversaire du départ

du "Dernier Train pour Buchenwald"

devant la Stèle du "Dernier Train",

 

RAILS3 

 

située en forêt de Compiègne,

organisée par la Ville de Compiègne


en présence

de Madame le sous Préfet de l'arrondissement de Compiègne,

des représentants de la municipalité,

de l'Armée,

des associations patriotiques civiles et militaires

 

aura lieu le :


Dimanche 21 août 2011

au passage à niveau de Bellicart

route de Soissons

sortie ouest de la ville

 

10h20 :

- Rassemblement des Porte-Drapeaux

- Chant des Partisans


10h30 :

- Allocution de Monsieur Pierre BUR, Président de l'Amicale nationale

ICI VIDEO Allocution M. Pierre BUR

- Dépôt de Gerbes

- Sonnerie aux Morts

- Minute de Silence

- La Marseillaise

- Nuit et Brouillard

- Le Chant des Marais

 

~~

 

Comme les années précédentes, et pour la dernière fois,

la cérémonie se terminera au Quartier Boursier Cercle de l'Ecole d'Etat Major.

Le Général Friedling et ses hommes quittent définitivement

Compiègne en 2012 pour Saumur.

 

~~

 

Cette commémoration est chaque année suivie avec une certaine émotion

par une nombreuse assistance,

je vous espère nombreux, une nouvelle fois, cette année.

 

RAILS2

 

Mes amitiés et à bientôt

Jacques VIGNY, Déporté Résistant,

Vice-Président de l'Amicale nationale des Déportés de Neu-Stassfurt

Administrateur de l'ADIF* de l'Oise

 

 


ADIF* : Association des Déportés, Internés et

Familles de Disparus de l'Oise.

 

Affiliée à l'UNADIF - FNDIR

 

logo unadifndir grd taille-w125

Union Nationale des

Associations de Déportés, Internés

et Familles de Disparus.

Fédération Nationale

des Déportés et Internés

de la Résistance.

 

 

 

CLIQUEZ ICI

pour la VIDEO de la CEREMONIE

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 12:23

 

Reportage tourné en 1945 par

les troupes britanniques qui ont libéré

le camp de Belsen

 

(reportage en deux parties

de 12 minutes chacune)

 

fleche 12 b

 

 

LES HOMMES QUI ONT LIBERE BELSEN

 

1ère partie

 

 


LES HOMMES QUI ONT LIBÉRÉ BELSEN 1ere partie par C J

 

fleche 12 b

 

 

 

 

 

LES HOMMES QUI ONT LIBERE BELSEN

 

2ème partie

 

 

 


LES HOMMES QUI ONT LIBÉRÉ BELSEN 2eme partie par C J

 

 

 

 

 

..

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 17:10

COMPIEGNE

 

MERCREDI 13 JUILLET 2011

 

PRISE D'ARME

 

PLACE de L'HOTEL de VILLE

 

 

100 3815

 

Mise en place des divers détachements 

 

100 3820

 

 

 

 

100 3818

 

nombreux porte-drapeaux 

 

100 3822

 

  présence de la fanfare du 42ème R I de Lille

 

100 3823

 

 

 

DSC00408

 

Le Drapeau de l'Ecole d'Etat Major et sa garde 

 

DSC00412

 

  arrivée des autorités civiles et militaires

 

DSC00418

Après une Minute de silence en hommage aux soldats

tombés ces derniers jours en Afghanistan ;

 

le Général Friedling a procédé

à la remise de décorations militaires 

 

100 3842

Derrière l'adjudant-chef Trouillet, les 3 récipiendaires avant leur remise de décoration.

Respectivement, Insignes de Chevalier dans l'Ordre national du Mérite,

Médailles d'Or et d'Argent de la Défense nationale. 

 

 

 

 

100 3814

 

 

 

 

 

DSC00415-1-

 

Monsieur Jean Claude Tranchant, président du comité de coordination des associations

patriotiques de Compiègne recevant les insignes de Chevalier dans l'Ordre national du Mérite

 

100 3859

 

  remerciements aux Porte-Drapeaux

 

 

 

100 3860

 

 


 

DSC00427

 

 

 

DSC00430

 

remise de la Médaille d'Or de la Ville de Compiègne au Général Friedling

par Monsieur le Sénateur-Maire, Philippe Marini 

 

DSC00432

 

 

 

DSC00433

un présent également pour Madame Friedling 

 

 

DSC00435

 

En effet, le Général Friedling et ses hommes quittent définitivement

notre ville en 2012, l'Ecole d'Etat Major s'installera à Saumur.

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 13:12

 

Reportage du 19 mai 2010

de France2

sur l'opérette de 

 

germaine tillionGermaine TILLION


écrite dans le camp de Ravensbrück en 1944

et

jouée pour une unique représentation,

dans le camp de Ravensbrück le 30 avril 2010


devant des anciennes déportées,

leurs familles et amis.


 

Réglez le volume sonore de votre PC

et cliquez sur le lien ci-dessous

 

"CLIC"  ICI

Partager cet article
Repost0
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 18:54

 

 

marc laffineur
.
Monsieur Marc LAFFINEUR,

1er Vice Président de l'Assemblée nationale,

Député de Maine et Loire,

est nommé aujourd'hui, 29 juin 2011

Secrétaire d'Etat auprès du Ministre 
de la Défense et des Anciens Combattants

.
~~~~
.
Depuis le départ de Monsieur Hubert FALCO,

fin 2010,

le monde des Anciens Combattants

demandait la nomination d'un nouveau

Secrétaire d'Etat 
 

logo mdac gde taille
.
.
Partager cet article
Repost0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 15:44

  CONCOURS NATIONAL

de la RESISTANCE et de la DEPORTATION

2011 - 2012

 

logo MEN2-w200-h150

 

 

Bulletin officiel n°23 du 9 juin 2011

Concours national de la Résistance et de la déportation
année 2011-2012

NOR : MENE1112946N
note de service n° 2011-079 du 7-6-2011
MEN - DGESCO B3-4

 


Le concours national de la Résistance et de la déportation (CNRD) a été créé officiellement en 1961 par Lucien Paye, ministre de l'Éducation nationale, à la suite d'initiatives d'associations et particulièrement de la Confédération nationale des combattants volontaires de la Résistance (CNCVR). Ce concours a pour objectif de perpétuer chez les jeunes Français la mémoire de la Résistance et de la déportation afin de leur permettre de s'en inspirer et d'en tirer des leçons civiques dans leur vie d'aujourd'hui.


Pour l'année 2012, le jury national a arrêté le THEME suivant :


« Résister dans les camps nazis ».

On présentera les différentes formes qu'a pu prendre cette résistance et les valeurs qu'en transmettent les déportés par leurs témoignages.

 

REGLEMENT

du concours national de la Résistance et de la déportation

année scolaire 2011-2012

 

  1. 1. Élèves pouvant participer au concours

 

Le concours national de la Résistance et de la déportation est ouvert aux élèves des établissements publics et privés sous contrat :

- collèges ;

- lycées d'enseignement général et technologique ;

- lycées professionnels ;

- lycées de la défense ;

- lycées agricoles ;

- établissements français à l'étranger.

Sont concernés :

- au collège, les élèves des classes de troisième uniquement ;

- au lycée, les élèves de toutes les classes.

Peuvent également participer au concours :

  • les jeunes placés dans les centres éducatifs fermés ;

  • les mineurs et jeunes majeurs scolarisés dans les établissements pénitentiaires.

2. Catégories de participation


Le concours comporte six catégories de participation.

Première catégorie : classes de tous les lycées - réalisation d'un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique - durée 3 heures.

Deuxième catégorie : classes de tous les lycées - réalisation d'un travail collectif qui peut être un mémoire, associé ou non à d'autres supports, portant sur le thème annuel.

Troisième catégorie : classes de tous les lycées - réalisation d'un travail collectif, exclusivement audiovisuel (film, documentaire sonore), portant sur le thème annuel.

Quatrième catégorie : classes de troisième - rédaction d'un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique - durée 2 heures.

Cinquième catégorie : classes de troisième - réalisation d'un travail collectif qui peut être un mémoire, associé ou non à d'autres supports, portant sur le thème annuel.

Sixième catégorie : classes de troisième - réalisation d'un travail collectif, exclusivement audiovisuel (film, documentaire sonore), portant sur le thème annuel.

Pour les travaux collectifs, le jury national ne retiendra que des productions réalisées par deux élèves au minimum.

 

3. Inscription des candidats


Les chefs d'établissement des collèges, lycées et autres établissements situés sur le territoire français métropolitain inscrivent leurs candidats auprès de l'inspection académique de leur département.

Les chefs d'établissement des collèges, lycées et autres établissements situés sur les territoires français de l'outre-mer (départements et régions d'outre-mer - collectivités d'outre-mer) inscrivent leurs candidats auprès du rectorat ou du vice-rectorat concerné.

Les établissements français à l'étranger inscrivent leurs candidats directement auprès du ministère de l'Éducation nationale, avant le 31 janvier 2012, en utilisant l'adresse électronique suivante : cnrd.dgesco@education.gouv.fr.

 

  1. 4. Conditions de réalisation des devoirs individuels et des travaux collectifs

4.1 Conditions de réalisation des devoirs individuels

Les épreuves des première et quatrième catégories doivent être réalisées en classe, sous surveillance, dans les temps indiqués ci-dessus. Les candidats ne disposent d'aucun document personnel pendant la composition. Ces épreuves individuelles doivent être réalisées sur des supports garantissant l'anonymat des candidats lors de l'évaluation des copies au niveau départemental.

Les sujets des devoirs individuels sont élaborés, pour chaque académie, par une commission présidée par un inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional d'histoire et de géographie, désigné par le recteur. Cette commission est composée de représentants des jurys départementaux dont au moins un représentant des associations de résistants ou de déportés par département.

Afin de permettre aux candidats de concourir dans des conditions identiques, les inspecteurs d'académie-directeurs des services départementaux de l'Éducation nationale en métropole et les recteurs ou vice-recteurs des académies dans l'outre-mer s'assurent que les sujets élaborés par les commissions académiques à partir du thème national restent confidentiels jusqu'à la date de l'épreuve.

Pour les épreuves des première et quatrième catégories, les établissements français à l'étranger s'adressent à leur académie de rattachement qui leur fournit les sujets.

La date des épreuves du concours national de la Résistance et de la déportation pour l'année scolaire 2011-2012 a été fixée au vendredi 23 mars 2012, pour les devoirs individuels, dans l'ensemble des établissements en France et à l'étranger.

4.2 Conditions de réalisation des travaux collectifs non exclusivement audiovisuels

Pour les travaux collectifs des deuxième et cinquième catégories, les candidats peuvent proposer différents types de travaux : mémoire, diaporama, créations artistiques, etc. Ils peuvent avoir recours à différents supports : dossiers manuscrits ou imprimés, panneaux d'exposition, supports amovibles de stockage de données numériques (cédérom, dévédérom, clé « USB », etc.).

Les candidats peuvent réaliser un site internet à condition d'en présenter au jury une version imprimée ou sur support numérique qui ne doit pas différer de la version en ligne.

Il est fortement conseillé, pour des raisons techniques liées à leur transport et à leur conservation (fragilité, sécurité, etc.), de faire en sorte que les travaux collectifs ne dépassent pas le format A3 (29,7 × 42 cm).

Dans le cas où les travaux présentés contiennent des vidéos ou des documents sonores, il est précisé que la durée totale de ces enregistrements ne doit pas excéder 30 minutes.

4.3 Conditions de réalisation des travaux collectifs exclusivement audiovisuels

Les travaux collectifs des troisième et sixième catégories ne peuvent prendre la forme que d'un film ou d'un enregistrement sonore.

La durée totale de la production audiovisuelle présentée au jury ne doit pas excéder 60 minutes.

4.4 Reclassement éventuel de certains travaux par le jury

Dans le cas où les productions de certains candidats auraient été classées dans des catégories ne correspondant pas aux critères définis précédemment, le jury a la possibilité de les reclasser dans les catégories conformes au présent règlement.

Afin d'éviter que cette situation se produise, les candidats sont priés de bien vérifier qu'ils participent au concours dans la bonne catégorie.

4.5 Droit à l'image

Concernant les devoirs collectifs exclusivement audiovisuels ou contenant des documents audiovisuels, les candidats doivent obtenir une autorisation écrite de chaque personne interviewée. Un modèle d'autorisation est téléchargeable sur le site Éduscol, à l'adresse suivante :

http//eduscol.education.fr/cnrd.

 

  1. 5. Envoi des travaux

Les copies individuelles et les travaux collectifs des établissements sur le territoire français sont adressés par l'établissement scolaire à l'inspecteur d'académie-directeur des services départementaux de l'Éducation nationale (pour les établissements situés sur le territoire métropolitain) ou au recteur ou vice-recteur de l'académie (pour les établissements des Drom-Com), le vendredi 30 mars 2012 au plus tard.

Pour les établissements français à l'étranger, une sélection des travaux, effectuée par l'équipe éducative, permet d'identifier la meilleure production de chaque catégorie de participation (une production et une seule par catégorie). Les copies individuelles et les travaux collectifs ainsi sélectionnés sont adressés directement au ministère, le vendredi 30 mars 2012 au plus tard, à l'adresse suivante : ministère de l'Éducation nationale, direction générale de l'enseignement scolaire, DGESCO B3-4, « Concours national de la Résistance et de la déportation », 110, rue de Grenelle, 75357 Paris 07 SP.

Sur l'ensemble des copies individuelles et des travaux collectifs transmis aux services déconcentrés ou au ministère doivent être clairement indiqués : le nom et les coordonnées de l'établissement, la catégorie de participation au concours, ainsi que le nom, le prénom et la classe des candidats.

Ces mentions doivent figurer à un endroit unique, pour chaque élément composant le projet (copie, dossier, cédérom, etc.). Ceci permet aux services organisateurs du concours d'assurer, de façon à préserver leur intégrité physique, l'anonymat des productions présentées au jury.

  1. 6. Prix départementaux

Les jurys départementaux, composés conformément à l'article 2 de l'arrêté du 21 décembre 2009, publié au J.O. du 21 janvier 2010 et au B.O. du 18 février 2010, désignent les lauréats départementaux qui reçoivent leur prix lors d'une cérémonie organisée, dans la mesure du possible, entre le lundi 7 et le vendredi 11 mai 2012, au chef-lieu du département.

Les jurys départementaux sélectionnent, à l'intention du jury national, le meilleur travail pour chacune des six catégories. Dans chacune des six catégories, une production et une seule, par jury départemental, sera adressée à l'administration centrale au ministère. En cas de travaux classés premiers ex-aequo d'une catégorie au sein du palmarès national, chaque jury est prié de déterminer lequel des deux sera transmis au ministère.

Les inspecteurs d'académie-directeurs des services départementaux de l'Éducation nationale, ainsi que les recteurs et vice-recteurs des académies d'outre-mer, envoient au plus tard le vendredi 11 mai 2012 les deux copies et les quatre travaux collectifs ainsi sélectionnés, accompagnés du palmarès départemental, au ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, direction générale de l'enseignement scolaire, DGESCO B3-4, « Concours national de la Résistance et de la déportation », 110, rue de Grenelle, 75357 Paris 07 SP.

À chacune des copies individuelles sélectionnées est obligatoirement annexé le sujet académique.

En outre, le tableau d'informations statistiques, document électronique téléchargeable sur le site Éduscol, à l'adresse suivante : http://eduscol.education.fr/cid45607/concours-national-resistance-deportation.html, doit être complété et envoyé au ministère, à l'adresse cnrd.dgesco@education.gouv.fr (même dans le cas où aucun travail n'aurait été sélectionné par le jury départemental), au plus tard le vendredi 11 mai 2012.

 

  1. 7. Prix nationaux

Le jury national examine les travaux sélectionnés pendant l'été et établit le palmarès au début du premier trimestre de l'année scolaire 2012-2013.

Il décerne des prix et des mentions dans les six catégories. Le jury national est souverain de toute décision quant aux résultats relatifs au palmarès national.

 

  1. 8. Remise des prix nationaux

Les prix nationaux sont remis par le ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative et le ministre de la Défense et des anciens Combattants, ou leurs représentants, au cours d'une cérémonie officielle à Paris dont les modalités d'organisation sont précisées aux chefs des établissements concernés.

Seuls les lauréats ayant été récompensés par un prix national peuvent être invités à la cérémonie nationale de remise des prix. Les candidats titulaires d'une mention ne sont pas concernés.

Tous les lauréats ayant reçu un prix national au titre de la première ou de la troisième catégorie de participation sont conviés à participer à cette cérémonie.

Les groupes primés au titre des travaux collectifs (exclusivement audiovisuels et non-exclusivement audiovisuels) sont représentés à la cérémonie par quatre élèves au maximum, désignés par leurs camarades.

Les lauréats de la troisième catégorie et les lauréats de la sixième catégorie reçoivent le prix spécial du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour la mémoire de la Résistance et de la déportation. Pendant la période qui sépare le choix du jury national de la remise officielle des prix, le Conseil supérieur de l'audiovisuel finance l'adaptation des travaux des lauréats aux normes standard de diffusion. Dans la mesure du possible, ces travaux peuvent être diffusés lors de la cérémonie nationale de remise des prix du CNRD, et lors d'une cérémonie au Conseil supérieur de l'audiovisuel où les lauréats pourront rencontrer des professionnels de l'audiovisuel.

 

  1. 9. Retour des travaux

Le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative prend en charge la valorisation des travaux des lauréats ayant reçu un prix national.

Tous les autres travaux sont retournés aux inspections académiques dans le courant du 2ème trimestre de l'année scolaire 2012-2013.

Les inspecteurs d'académie-directeurs des services départementaux de l'Éducation nationale se chargeront, en liaison avec les associations locales, de la mise en valeur de ces travaux auprès des archives, des musées, des bibliothèques, des mairies, des établissements scolaires, etc.

La participation à ce concours vaut cession, à titre gratuit, au profit du ministère de l'Éducation nationale, de tous les droits de propriété des candidats ou de leur ayants-droit sur les documents et œuvres réalisés dans ce cadre (pour la partie concernant leur production propre).

Les services chargés de la valorisation des travaux des candidats doivent veiller à respecter la législation sur les droits d'auteur en ne diffusant pas de séquences extraites d'œuvres audiovisuelles dont les droits n'ont pas été cédés.

La participation à ce concours implique l'acceptation du présent règlement.

Pour obtenir plus d'informations, il est possible de se référer à la page dédiée au concours sur le site Éduscol du ministère : http://eduscol.education.fr/cid45607/concours-national-resistance-deportation.html

 

 

Pour le Ministre de l'Éducation nationale,

de la Jeunesse et de la Vie associative


et par délégation,
Le Directeur général de l'enseignement scolaire,
Jean-Michel BLANQUER

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 08:13

 

Exposition au Mémorial de l’Internement et de la Déportation de Compiègne - Royallieu

 

 


Du 9 juin au 4 septembre 2011


Exposition "42 152"



Le M.I.D. accueille du 9 juin au 4 septembre l’exposition :

42 152

 

 

Affiche expo 42152
Il s'agit d'une œuvre réalisée par Cyril DE COMMARQUE, petit-fils de Gérard DE COMMARQUE, Déporté-Résistant, arrêté en Dordogne en 1943, interné au camp de Royallieu, puis déporté à Buchenwald, où il  décéda en février 1944.

"42 152 " (le Matricule à Buchenwald de Gérard DE COMMARQUE) porte comme concept fondamental que la mémoire est comme un arbre, morte ou vivante, et que les disparus ne doivent pas seulement être vus comme des déportés, des arbres déracinés, mais des racines de vie dans lesquels les générations futures puiseront l'énergie pour faire pousser un monde différent.

La vie et la mort, le bois de Buchenwald, la forêt de Compiègne, un Résistant qui fût interné à Compiègne et déporté à Buchenwald, la cohérence est évidente.

L'exposition se compose d'une vidéo réalisée à Buchenwald, d'un violoncelle ayant appartenu au grand-père de Cyril DE COMMARQUE, d'une œuvre musicale interprétée par le prestigieux violoncelliste Florian BRENDEL et de dessins sur toiles encadrés, le tout accompagné d'un livret réalisé par l'artiste.


 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 13:51

Allocution de Monsieur Jean KAUFFMANN,

Premier Vice Président du

M.U.A.D.I.R.

  (Mouvement d'Union et d'Action des

Déportés et Internés de la Résistance)

 

Allocution prononcée le dimanche 24 avril 2011,

 

place Bellecour à LYON (69 Rhône)

(devant le Veilleur de Pierre)

 

à l'occasion de la Journée nationale du Souvenir

des Victimes et Héros de la Déportation

 

 

(après lecture du "Message des Déportés")
 
 
 

Mesdames et Messieurs,


Ce message (message des Déportés) que je viens de lire est à la fois un message d'espoir et un cri d'alarme.

Les enfants d'Hitler et de Staline ne sont pas morts et rôdent encore dans le Monde, en Europe, en France, masqués souvent sous diverses apparences entraînant avec eux des extrêmismes étatiques et des fanatismes religieux, pénétrant insidieusement l'appareil des démocraties comme celle dans laquelle nous avons le bonheur de vivre.

Mais nous les rescapés des Camps, ceux qui se sont battus pour qu'elle recouvre sa Liberté et sa Dignité perdues, ceux qui se sont battus en survivant afin de pouvoir témoigner, nous qui avons vu à l'oeuvre ces assassins et ces bourreaux, nous savons que ce ne sont ni la pratique d'un angélisme bêlant, ni l'exercice d'une idéologie bien pensante et hypocrite qui suffiront à les combattre.

Que deviennent notre cher pays et sa jeunesse lorsqu'une organisation syndicale lance une pétition contre l'inscription des Mémoires de Guerre du Général De Gaulle au programme du bac littéraire, ou lorsqu'il faut interdire de soustraire au programme scolaire obligatoire les cours sur la Seconde Guerre Mondiale, ou bien encore quand la Shoah devient un sujet tabou dans de nombreux lycées de quartiers dits"difficiles"?

Le MESSAGE que je vous ai lu exhorte nos concitoyens "à rester fermes" dans la défense des valeurs de liberté, de démocratie et de tolérence, c'est très bien mais ce n'est pas suffisant. Il fait agir concrètement, dialoguer avec les adolescents et les adultes, le corps enseignant, les représentants du monde politique et administratif, intervenir dans les établissements scolaires, auprès des médias, organiser des voyages et des rencontres pédagogiques dans les lieux de mémoire et trouver les moyens pour financer ces actions.

Or nous ne sommes plus très nombreux, tous très âgés nous faisons partie d'une espèce en voie de disparition. Bientôt il n'y aura plus aucun témoin de ce que fut la Déportation, de ce que subirent plus de 162 000 êtres humains, hommes, femmes et enfants déportés de France de 1941 à 1944 vers les Camps de la Mort de l'Allemagne nazie dont seuls quelques uns sont revenus.

C'est pourquoi il est indispensable que nos descendants, enfants et petits enfants, nos amis et sympathisants nous rejoignent sans tarder pour perpétuer à leur tour notre combat en intégrant nos associations. Ici, à LYON Capitale de la Résistance, la Mairie et le CHRD, (Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation) devraient pouvoir renseigner ceux qui le désireront.

En cette journée nationale du Souvenir, je vous remercie Mesdames et Messieurs d'avoir écouté par ma voix celle des Déportés.

 

 

J K

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 12:15

 

 

Dimanche 8 mai 2011 
Messages du
Ministre de la Défense et des anciens Combattants
et
du Président de la République


Message de Monsieur Gérard LONGUET,



  Ministre de la Défense et des Anciens Combattants :



« En ce 8 mai 2011, nous commémorons le 66ème anniversaire de la capitulation sans conditions de l'Allemagne nazie face aux Alliés. Il y a 66 ans, le 8 mai 1945, les armes se taisaient enfin en Europe, mettant un terme à cinq années de cauchemar et de barbarie, cinq années parmi les plus cruelles de l'histoire de l'humanité.


Encaissant sur son territoire, avec les seuls soutiens de la Grande-Bretagne, de la Belgique et des Pays-Bas, le choc de l'offensive de l'Allemagne nazie, au printemps 1940, la France a payé un lourd tribut. Défaits militairement par les armes du IIIème Reich, les Français ont, durant plus de quatre ans, subi le poids de l'occupation : l'angoisse pour leur million et demi de prisonniers, les privations de toute nature, l'annexion dans le système nazi pour les uns, l'oppression politique, le pillage économique, les persécutions raciales, la répression pour tous.


Dès le 18 juin 1940, pourtant, en visionnaire autant qu'en homme d'honneur, le Général de Gaulle traçait les conditions d'une victoire qu'il estimait certaine.


Au courage des étudiants parisiens du 11 novembre 1940 répondait l'engagement des Français libres qui multiplièrent leur présence sur tous les fronts, au fur et à mesure de la mondialisation du conflit : des terres africaines, à Koufra, en Libye, avec l'épopée de la colonne Leclerc au front de l'Est, en Russie, avec le groupe de chasse « Normandie-Niemen ». Du Pacifique à l'Afrique du Nord, sur terre comme sur mer et dans les airs, les combattants de la liberté furent sans cesse plus nombreux. Depuis les déserts d'Afrique jusqu'en Italie et en Provence, des Vosges jusqu'à Berchtesgaden, ils prirent ainsi une part décisive aux combats libérateurs.


En France même, des hommes et des femmes qui n'acceptaient pas la soumission s'étaient levés, dans l'ombre, pour intégrer la Résistance. Organisés et fédérés par l'ancien préfet Jean Moulin, ils allaient, au péril de leur vie, malgré la traque, la répression et la torture, consacrer leur quotidien à harceler et à combattre l'ennemi.


Pendant toutes ces années, l'honneur de la France a été porté par une minorité toujours plus nombreuse. Si notre pays avait perdu une bataille, ceux qui ont cru construire sur la défaite, plus qu'une erreur, ont commis une faute contre la patrie.


Notre pays n'a pas perdu son honneur. Seule nation, avec l'Angleterre à déclarer la guerre à l'Allemagne à la suite de l'agression de la Pologne, quand d'autres se taisaient ou pactisaient, elle a eu le courage d'aller au conflit pour faire valoir ses valeurs, au rendez-vous de sa parole donnée. A l'engagement militaire s'est doublé l'héroïsme des résistants et la générosité des Justes qui ont, par leur bravoure personnelle, et au nom d'une France qu'ils estimaient éternelle, sauvé l'image de notre pays.


Ce sont ces Français, résistants sur le territoire national ou Français libres engagés hors de nos frontières, qui ont permis à la France d'être présente lors de la reddition allemande à Reims. Ce sont ces Français qui donnent aujourd'hui tout son sens à la commémoration de ce 8 mai 1945, jour de la capitulation définitive de l'Allemagne nazie, au terme de près de cinq années de conflit.


Ces événements se sont passés il y a 66 ans. Chaque année, nous commémorons ce souvenir. Chaque année, l'émotion est intacte. A tous ceux qui ne se sont jamais résignés, qui n'ont jamais abdiqué, qui espéraient la liberté ; aux hommes qui se sont battus, à ceux qui sont tombés, aux autres qui ont enduré tant d'épreuves, combattu avec tant d'abnégation, nourri tant d'espoir; à toutes celles et ceux grâce auxquels l'humanité a pu de nouveau croire en son destin, nous rendons, aujourd'hui, l'hommage qu'ils méritent. »

 

~~~~~~~~~~


.

Port-Louis, dimanche 8 mai 2011

Hommage de la Nation aux Résistants


 

Message de Monsieur Nicolas SARKOZY,



Président de la République :


.

"Le débarquement de Normandie, le débarquement de Provence, la libération de l’Alsace-Moselle. Autant de batailles qui ont permis le redressement de la France, la libération de son territoire et son retour au premier plan des nations. J’ai célébré ces étapes décisives de la victoire à Ouistreham, à Sainte-Maxime et à Colmar. Elles n’auraient pas été possibles si, aux heures les plus sombres de l’occupation, des hommes et des femmes, partout en France, n’étaient entrés en Résistance. Après les premières actions individuelles, ils se sont peu à peu organisés dans la clandestinité pour recueillir des renseignements et participer à l’action armée. Sans cet engagement de Français héroïques, la victoire du bien sur le mal aurait été longtemps différée. C’est à l’esprit de résistance que je veux aujourd’hui rendre hommage en me rendant en Bretagne. N’est-ce pas ici que la révolte a symboliquement commencé, avec le départ pour Londres des pêcheurs de l’île de Sein, qui furent parmi les premiers à répondre à l’appel du général de Gaulle ? N’est-ce pas ici également que les derniers combats ont pris fin avec la libération des poches de l’Atlantique ? Entre ces deux moments symboliques, des résistants n’ont cessé de combattre ici l’occupant, tandis que la population endurait avec courage les privations, les bombardements, et les horreurs de l’occupation. Dans cette période tragique, Lorient et sa rade ont payé un très lourd tribut. En m’inclinant devant le monument qui rappelle le martyr de 69 résistants massacrés par l’occupant à Port-Louis, je rends l’hommage de la nation au sacrifice de ces Français qui ont refusé la défaite et la honte de l’occupation. Ils incarnent la suprême valeur du courage. Face à un rapport de force qui leur était de toute évidence défavorable, ils n’ont pas hésité à s’engager malgré tout, comme leur conscience et leur patriotisme le leur commandaient. Ils avaient plus de courage que d’expérience de la lutte armée et de moyens pour la mener, beaucoup l’ont payé de leur mort. Mais leur sacrifice n’a pas été vain. La férocité de la répression qui s’est abattue sur eux atteste de l’efficacité de leur action pour combattre l’occupant et contribuer à libérer le territoire français. Ces hommes et ces femmes qui combattaient sans uniforme et presque sans armes furent l’honneur de la France, comme le furent les Français libres et l’armée d’Afrique. Ils ont toute leur part dans la victoire et une place particulière dans nos cœurs."

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 22:37

 

-

 

 

 

Visionnez le témoignage


de Madame Germaine Tillion,


Déportée Résistante

 

  60617 tillion

-

 

 

 



.
D'AUTRES TEMOIGNAGES-VIDEO :
.

.
-
Partager cet article
Repost0