Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

  • : Mémorial du wagon de la déportation
  • : Pérenniser la mémoire de la déportation par le transport ferroviaire par la réalisation d'un Mémorial devant avoir pour bases deux wagons conformes à ceux utilisés au départ de Compiègne entre 1942 et 1944. Dans le respect absolu de la vérité historique, qui n'est pas le cas actuellement.
  • Contact

Présentation

  • Gérard BOCQUERY
  • Gardien et passeur de Mémoire. Défenseur du respect de la vérité historique. Créateur et administrateur de ce site dédié à la Mémoire de la Déportation.
  • Gardien et passeur de Mémoire. Défenseur du respect de la vérité historique. Créateur et administrateur de ce site dédié à la Mémoire de la Déportation.

 

 

 

 

 

0001

 

 

La perte de la mémoire du passé est sans doute la pire infortune qui puisse frapper un peuple ainsi qu'un individu. (Ferdinand LOT)

 

____________________________________

MduWeb banniere 120.60

 

 

 

Click for Compiègne, France Forecast
 
 __________________
Le contenu de ce site
est protégé par la loi

sceau1anreproduction
rigoureusement
interdite


Droits d'auteur déposés
enregistrement
n° 00047937

Copyright Gérard BOCQUERY
__________________________
 

 

 

 

.
 

Recherche

CNRD

2016-2017

CLIC ICI

 


CONVOI DE NUIT

 

PLUS JAMAIS CA !

120px-Red triangle French svg

N'OUBLIONS JAMAIS !

convoi-arriv-e-de-nuit-wagon.jpg

 

 

 

croix de lorraine le déporté

Pensez à votre référencement gratuit.

Agenda

 

 

 

 

~~~~~~

 

 

 

 

 

C N R D 

 

 

 

 


~~

 

 

 

 

 

 

 
18 juin 1940 - 18 juin 2017
18 juin de gaulle77ème anniversaire

 

______________________________

 

 

 

Convoi-du-15-mars-1943.jpgN'OUBLIONS JAMAIS !


______________________________

 

 

 

 

-

 

CONDAMNATIONS d'Alain Lorriaux & de l'Association

Mémorial du Wagon de la Déportation

 

TGI - Condamnation en derniere instance du 5 septembre 2013

 

TGI - Condamnation du 6 mai 2014

__

Derniers Articles Publiés

  • 78ème anniversaire de L'APPEL
    Commémoration dans toutes les communes de France du 78ème anniversaire de L'APPEL HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi. Le 19 mars 2006 a été publié au Journal Officiel n° 67 un décret instituant...
  • Bonne année 2018
    Recevez tous mes voeux de bonne année 2018
  • Congrès 2017 de l'UNADIF et de la FNDIR
    Les CONGRES NATIONAUX 2017 de l'UNADIF et de la FNDIR ont lieu du 30 juin au 3 juillet à GRENOBLE Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de Disparus Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance
  • 77ème anniversaire de l'Appel du 18 juin 1940
    DIMANCHE 18 JUIN 2017 Commémoration dans toutes les communes de France du 77ème anniversaire de L'APPEL HISTORIQUE DU GENERAL DE GAULLE à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi. Le 19 mars 2006 a été publié au Journal Officiel n°...
  • Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation
    MESSAGE POUR LA JOURNEE NATIONALE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET HEROS DE LA DEPORTATION DIMANCHE 30 AVRIL 2017 Comme chaque année, ce dernier dimanche d'avril est consacré à la Journée Nationale du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation. La tragédie...
  • Congrès annuel de l'Amicale Nationale des Déportés Tatoués du Convoi du 27 avril 1944
    Philippe MARINI, Maire de Compiègne, Sénateur honoraire de l'Oise ; Joël DUPUY de MERY, Conseiller en charge des Relations avec l'Armée et les Associations patriotiques ; Danièle BESSIERE, Vice-Présidente de l'Amicale et Christophe DHAM, Vice-Président...
  • CNRD 2016-2017
    Comme chaque année, le site internet de l'UNADIF propose, aux élèves et aux enseignants, de nombreuses brochures d'aide à la préparation du concours L'épreuve individuelle (devoir sur table) aura lieu le vendredi 24 mars 2017 Rendez-vous sur le site UNADIF...
  • TRES BONNE ANNEE 2017
    Chères Amies, chers Amis, recevez mes meilleurs voeux pour l'année 2017 qui commence
  • Cérémonie au Mémorial de la France combattante
    SURESNES Dimanche 30 octobre 2016 Pas moins de 118 Drapeaux présents, lors de cette très émouvante cérémonie organisée par MEMOIRES DU MONT VALERIEN. 3 Drapeaux UNADIF-FNDIR étaient présents, 2 de l'Oise et 1 des Hauts-de-Seine. A l'année prochaine.....
  • Cérémonie à la Stèle FFI
    72ème anniversaire : Hommage aux Combattants de la Résistance tombés au cours des actions qui ont précédé la Libération de la ville de Compiègne en août 1944. Dimanche 28 août 2016 - 11 heures : Dépôt de gerbes et Appel des Morts au Monument des Résistants...

Histoire Et Evenements

Pour me contacter

3 moyens

pour me contacter :

1)- LE LIVRE D'OR est
à votre disposition
plus bas

2)- Rendez - vous plus haut, dans le module :
CONTACTEZ - MOI


3)- Vous pouvez aussi

ECRIRE UN COMMENTAIRE
 au bas de chaque article.

  ------

 

N'hésitez pas à

Inscrire vos commentaires,

remarques ou suggestions.

Prendre contact.

Poser des questions.

  Etc...

 

.

 

 

Ajoutez votre site  

 

 

 

 

____________

 

W

 

 

 

Catégories

LE LIVRE D'OR

pays des visiteurs

free counters

 

 

d'octobre 2009 à aujourd'hui

plus de 205 000 visiteurs de 147 pays

GRAND MERCI à toutes & à tous

 

 

 

-

 

 

 memorial wagon deportation
memorial wagon deportationmemorial wagon deportation arte passion
Arte Passion

---

 

 

 

MduWeb banniere 120.60 TOP DES SITES DANS LE MONDE Votez pour ce site

10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 10:00

Une cérémonie militaire est organisée en son hommage, vendredi 12 septembre, à la pointe de Pen Hir (Camaret), en fin de matinée.



Etienne Schlumberger est né le 20 mars 1915 à Paris (8ème arr.). Son père, ingénieur, était capitaine d'aviation et fut tué en 1915.

Après ses études secondaires au lycée Janson de Sailly, il est reçu à l'Ecole centrale mais prépare de nouveau Polytechnique à Louis-Le-Grand et y est reçu en 1936. Il sorti 37ème de sa promotion en 1938 et choisit le Génie maritime.

Après un embarquement pour la dernière croisière avant la guerre du navire école Jeanne d'Arc, il entre à l'Ecole du Génie maritime. A sa sortie de l'Ecole, il est affecté à l'arsenal de Cherbourg à la section réparation des sous-marins, de février à juin 1940.

A l'arrivée des Allemands, le 19 juin 1940, ayant pu mettre les quatre sous-marins dont il avait la charge en état de flotter, il organise leur remorquage vers l'Angleterre puis, s'étant emparé d'une vedette des constructions navales, il rejoint, en mer, le sous-marin Ondine.

Il rallie la France libre au début de juillet 1940 et fait partie du petit groupe de ceux qui, sans grand succès, tentent de convaincre les marins français internés près de Liverpool de reprendre le combat.

Ayant demandé à embarquer, il est affecté enseigne de vaisseau de 1ère classe sur l'aviso Commandant Duboc. Il prend part à l'opération de Dakar en qualité d'officier adjoint au commandant Thierry d'Argenlieu, chef de mission des parlementaires dont la vedette est prise sous le feu des mitrailleuses de terre. Il se porte sans hésiter de l'avant à l'arrière de la vedette donnant à tous un exemple de sang-froid et de valeur militaire.

Puis il revient sur le Duboc lors de la tentative infructueuse de débarquement à Rufisque où le navire est pris à partie depuis la côte, avec trois tués à bord.

Après que le Duboc ait conduit le Général de Gaulle à Douala au Cameroun, Etienne Schlumberger est détaché auprès du commandant Thierry d'Argenlieu pour les opérations de ralliement du Gabon à la France libre, à bord de l'aviso colonial Savorgnan de Brazza ; ce dernier devant Libreville au début novembre 1940, subit le feu de l'aviso de Vichy Bougainville. Au cours du combat qui suit, le Bougainville est touché et abandonné par son équipage.

Il est alors promu au grade de lieutenant de vaisseau et retourne sur le Commandant Duboc comme officier en second. Début 1941, le Commandant Duboc prend part à la prise de l'Erythrée sur les Italiens puis revient en Angleterre en participant à des convois dans l'Atlantique dont certains sont très meurtriers.

Le 9 février 1942, il embarque comme officier en second sur le sous-marin Junon - qui est justement l'un de ceux dont il avait la garde à Cherbourg - basé en Ecosse. Il effectue de nombreuses patrouilles dans les fjords de Norvège et des opérations spéciales dont des débarquements d'agents et de commandos. Il est nommé commandant de la Junon en mars 1943 et amène le bâtiment en Afrique du nord début 1944.

La Junon est désarmée en août 1944 à Oran et l'équipage retourne en Angleterre pour armer le sous-marin Morse cédé par les Anglais.

En janvier 1945, il est appelé à l'Etat-major de l'amiral Nord, l'amiral Thierry d'Argenlieu et est promu capitaine de corvette en avril 1945. Il suit l'amiral Thierry d'Argenlieu en Indochine lorsque ce dernier y est nommé Haut-commissaire et devient chef du Bureau fédéral de Documentation.

En juin 1947 le commandant Schlumberger est nommé directeur des Etudes à l'Ecole navale puis exerce différentes fonctions tant à terre qu'en mer, en particulier le commandement du D.E. Sénégalais, puis, promu capitaine de frégate en octobre 1949, il commande le C.T. Kléber.

Il quitte la Marine en mars 1953 comme capitaine de frégate puis capitaine de vaisseau de réserve.



Il entre alors à la société Maritime Shell pour s'occuper d'abord des pétroliers. A cette occasion il participe au développement des transporteurs de gaz liquéfiés puis, pour Shell française, crée et dirige la Société française de stockages géologiques (Geostock).

Il prend sa retraite en avril 1975 et en profite pour faire le tour du monde à la voile.

Membre du Conseil de l'Ordre de la Libération depuis 1997, Etienne Schlumberger est décédé le 9 septembre 2014 à Crozon dans le Finistère.



• Grand Officier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Croix de Guerre 1939-1945 ( 2 citations )
• Médaille de la Résistance française avec rosette
• Médaille Coloniale avec agrafe "Erythrée"
• Distinguished Service Cross (GB)
• Ordre de Dannebrog (Danemark)
• Ordre du Nicham Iftikar (Tunisie)
• Ordre du Christ (Portugal)


Publication :

• L'Honneur et les rebelles de la Marine française (1940-1944), Maisonneuve et Larose, Paris 2004
Réédité sous le titre
• Les Combats et l’Honneur des Forces navales françaises libres 1940-1944, Le cherche midi, Paris 2007


Source texte : Ordre de la Libération
 

 



 

photo droits réservés AFP

photo droits réservés AFP

NdR : Après le décès du capitaine de vaisseau Etienne Schlumberger, le 9 septembre 2014, nous comptons 18 Compagnons de la Libération vivants.
 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 16:29

La Coupole, Centre d’Histoire et de Mémoire du Nord–Pas-de-Calais accueille à partir du 5 septembre 2014 et jusqu'au 30 août 2015, l’exposition « De l’ombre à la lumière : la Libération du Nord–Pas-de-Calais (1944 - 1945) », réalisée par Laurent Thiery, Docteur en Histoire, Historien de La Coupole et Laurent Seillier, Professeur d’Histoire missionné auprès du service pédagogique de La Coupole.

Exposition labellisée par le ministère de la Défense dans le cadre des projets nationaux de commémoration des 70 ans de la Libération.

À l’occasion du 70ème anniversaire de la Libération du Nord–Pas-de-Calais, La Coupole propose de célébrer cet évènement. Une nouvelle exposition temporaire sera présentée dans le Centre d’Histoire et de Mémoire. Celle-ci se propose de faire comprendre aux visiteurs dans quelles circonstances s’est déroulée la Libération de notre région.

Au début de l’année 1944, la population du Nord et du Pas-de-Calais attend avec impatience et avec angoisse le débarquement des troupes alliées en France. Persuadés que celui-ci se déroulera dans le Nord de la France, les Allemands ont concentré leurs troupes dans ce secteur et considérablement fortifié les défenses côtières du mur de l’Atlantique.

Notre région est également une zone privilégiée pour l’implantation des sites de tirs des nouvelles armes V d'Hitler.

Cette longue attente est marquée par des épisodes tragiques : bombardements meurtriers et intensification de la répression (massacre d’Ascq, arrestations, exécutions et déportations de résistants, ...).

Au grand soulagement de la population, le débarquement intervient en Normandie.

Après 100 jours de bataille, Paris est libéré le 25 août 1944, l’armée allemande entame alors son reflux. À la fin du mois d’août, les armées alliées positionnées sur la Somme se préparent à libérer notre région.

En quelques jours seulement, entre le 1er et le 5 septembre 1944, la quasi-totalité du Nord–Pas-de-Calais passe aux mains des troupes alliées composées d’unités américaines, britanniques, canadiennes et polonaises. Les images de joie prises alors contrastent avec les dernières exactions commises par les nazis (exécutions sommaires, départ du dernier « train de Loos », découverte des charniers, ...) et celles de l’épuration sauvage (règlements de comptes, femmes tondues, ...).

Avec plus de 150 photographies et documents d’archives inédits, cette exposition se propose de faire comprendre aux visiteurs dans quelles circonstances s’est déroulée la libération de notre région.

 

 

Pour plus d'informations sur l'exposition, contacter Madame Hélène Gournay, 

service pédagogique de La Coupole

Tél. : 03 21 12 27 30

Exposition : De l'ombre à la lumière : la Libération du Nord-Pas-de-Calais (1944-1945)
Partager cet article
Repost0
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 14:49

Le Centre Européen du Résistant Déporté (CERD) et le Souvenir français vous convient à la cérémonie-hommage aux Résistants du groupe Alliance et du Groupe Mobile Alsace Vosges (GMAV)

 

Dimanche 31 août 2014

 

Programme de la cérémonie

 

 

70ème anniversaire de l'assassinat des Résistants du groupe Alliance et du GMAV
70ème anniversaire de l'assassinat des Résistants du groupe Alliance et du GMAV
Partager cet article
Repost0
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 21:21

 

Magnifique parade navale et aérienne aujourd'hui

sur la côte varoise pour le 7Oème anniversaire

du débarquement de Provence le 15 août 1944


 

 

parade navale 15 aout 2014

 

droits photo : Défense Méditerrannée

 


 


Programme détaillé et déroulement, cliquer ci-dessous : 

 

Cérémonies internationales du 15 août : 7Oème anniversaire du débarquement en Provence  

 

 

 

 

Gérard Bocquery


Partager cet article
Repost0
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 10:41

 

PA Charles-De-Gaulle

Le porte-avions "Charles de Gaulle"

 

 

7Oème anniversaire du débarquement en Provence


15 août 1944 - 15 août 2014

 

 

UNE GRANDE REVUE NAVALE ET AERIENNE DE CANNES A TOULON...

 

 


Pour celles et ceux d'entre vous qui se trouveront dans le Var ce vendredi 15 août, le défilé naval et aérien pour le 70ème anniversaire du Débarquement en Provence s'annonce grandiose, entre Cannes et la rade de Toulon. Défilé qui s'apparente à une grande fête de la Marine nationale.


C'est la frégate de défense aérienne "Forbin" qui ouvrira le défilé naval.

Voici le programme détaillé et la liste des navires (et leurs immatriculations pour les suivre de loin, n'oubliez pas vos jumelles !)

Le défilé partira de Cannes et du Cap d'Antibes à 12 heures pour arriver en rade de Toulon vers 19 heures.

Le porte-avions "Charles de Gaulle" sera lui au mouillage à Toulon et les bâtiments militaires viendront le saluer à partir de 19 heures.

Un défilé aérien, avec la participation de la Patrouille de France, se déroulera à la même heure.

Clôture de la cérémonie à 22 heures par un feu d'artifice tiré du Fort Saint-Louis.

 


4 TABLEAUX

4 tableaux avec un total de 21 navires français et étrangers qui "défileront" le long des côtes varoises.
Voici la composition du défilé (je vous donne, entre parenthèses, l'immatriculation des navires pour ceux qui les suivront depuis la côte avec des jumelles) :



Tableau 1 (groupe aéronaval) :
frégate de défense aérienne "Forbin" (D620), frégate anti-aérienne "Jean-Bart" (D615) , frégate anti sous-marine "Jean de Vienne" (D643), frégate légère furtive "Aconit" (F713), pétrolier-ravitailleur "Meuse" (A607), sous-marin nucléaire d'attaque "Perle" (S606), plus des avions, un Rafale marine, un Mirage 2000 N, un super Etendard modernisé, un E2C Hawkeye, un Atlantique 2 et un hélicoptère Caïman.

 

Tableau 2 (groupe amphibie) :
bâtiment de projection et de commandement "Tonnerre" (L9014), transport de chalands de débarquement "Siroco" (L9012), Engin de débarquement rapide, "USS Mount Whitney" le navire amiral de la 6ème Flotte américaine de la mer méditerranée (LCC 20), frégate de défense aérienne "Chevalier-Paul" (D621), "HMS Echo" bâtiment de surveillance en mer britannique (H87), plus des avions, deux Rafales marine, deux hélicoptères (un Caïman et un Tigre).



Tableau 3 (sécurité maritime) :
frégate légère furtive "Guepratte" (F714), aviso "Commandant Birot" (F796), bâtiment auxiliaire "Soummam" (Algérie, 937), frégate "Sultan Moulay Ismail" (Maroc, 614), patrouilleur "La Galite" (Tunisie, 501), plus des avions, un Falcon 50 marine, 1 Atlantique 2, deux hélicoptères (un Dauphin, 1 Panther).

 

Tableau 4 (groupe de guerre des mines) :
bâtiment base de plongeurs démineurs "Pluton" (M622), chasseur de mines "Capricorne" (M953), les chasseurs de mines britanniques "HMS Quorn" (M41) et "HMS Ramsey" (M110).

 

 


Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 13:45

 

logo MI PPP

 

1944 - 2014

 

Il y a 7O ans : le soulèvement de la police parisienne

 

Exposition : S'UNIR, COMBATTRE, LIBERER

 

 

 

 


 
La-prefecture-de-police batiments
à la Préfecture de Police de Paris


du 1O août au 21 septembre 2014

 

 


Téléchargez le dossier de presse de l'exposition et des évènements sur le lien suivant :
http://www.unadif.fr/actualites/expositions-de-photographies-1944-2014-7oans

 

 

 

Gérard BOCQUERY

Partager cet article
Repost0
11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 14:07

 

 

 

Massacre de minorités en Irak

 

 

 

chrétien-dirak 

Après les chrétiens,
les yézidis d’Irak massacrés par les djihadistes

 

 

 

500 yézidis enterrés vivants,

dont des femmes et des enfants !


le génocide nazi se renouvelle !


Que fait la communauté internationale ?


 

 

cliquer ici

 

 

 

cliquer ici


 

 

.

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 15:26

 

aff expo libe Mayenne

 

 

A l'occasion du 70ème anniversaire de l'année 1944, le service départemental de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de la Mayenne (ONAC-VG 53) et l'Association pour le Mémorial de la Déportation se sont associés pour créer une exposition sur la libération du département.


Les faits de résistance, les bombardements et l'arrivée des troupes alliées en Mayenne vous seront présentés dans cette exposition, unique, accessible à tous. A travers des photographies et des documents d'époque, venez vous plonger dans cette année 1944, si importante pour l'histoire française, symbole de la liberté retrouvée.

 

 

Mémorial des Déportés de la Mayenne

53100 Mayenne

 

.

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 07:15

 

CENTENAIRE

 



Le 28 juillet 1914, l'Autriche déclare la guerre à la Serbie.

 

 

 


L’assassinat à Sarajevo de l’archiduc héritier d’Autriche-Hongrie François-Ferdinand de Habsbourg par un jeune nationaliste serbe, le 28 juin 1914, donne un prétexte à Vienne pour déclarer la guerre à la Serbie un mois plus tard, le 28 juillet 1914.

Le jeu des alliances entraîne alors le déclenchement de la Première Guerre mondiale : l’alliance Allemagne-Autriche-Hongrie s’oppose à celle de la France-Russie-Angleterre.

Après avoir déclaré la guerre à la Russie le 1er août, l’Allemagne déclare la guerre à la France, le 3 août 1914.


 

 

SARAJEWO Attentatl'assassinat de l'archiduc

 

 

 


À l’origine, un complexe jeu d’alliances

Face au cataclysme de la Grande Guerre, à ses dix millions de morts et à ses dizaines de millions de blessés, l’assassinat à Sarajevo de l’archiduc héritier François-Ferdinand de Habsbourg par un Serbe bosniaque, désireux que sa nation soit rattachée à l’État serbe, est certes le déclencheur de la guerre, mais ne peut rendre compte du complexe jeu d’alliances qui fait entrer dans le conflit presque tous les pays européens, auxquels s’ajoutent les États-Unis en 1917.

 

 

 

Des sentiments nationaux exacerbés

Pour la génération de 1914-1918, la Grande Guerre signe un véritable changement d’époque. Nouvelle "guerre des nations", mais aussi guerre "patriotique" où chaque peuple se croit menacé d’agression, et où l’idée d’ennemi héréditaire revient dans tous les esprits, la Première Guerre mondiale procède de l’exacerbation des tensions nationalistes en Europe.

Ces tensions tiennent à l’inadéquation entre les frontières des États et les vœux formulés par les différentes nations. Les Allemands veulent imposer l’hégémonie de l’ancienne Prusse. Les Français ont les yeux fixés sur "la ligne bleue des Vosges" et l’Alsace-Lorraine perdue en 1871. La politique russe de soutien aux minorités slaves de l’Empire austro-hongrois vise, à long terme, la destruction de l’État des Habsbourg…

 

 


L’Europe divisée en deux blocs

La formation de la Triple Entente (France, Grande-Bretagne, Russie) crée en Allemagne une impression d’encerclement. La consolidation de la Duplice (Autriche-Hongrie, Allemagne) crée dans les autres pays un sentiment analogue. Chacun se sent agressé par l’autre. L’évolution des rivalités impérialistes rend l’affrontement entre les puissances inéluctables. En se déclarant la guerre, les gouvernements d’Europe se présentent comme des victimes décidées à défendre leurs frontières, leurs droits et leur honneur. Seule l’Italie, qui a conclu avec l’Autriche-Hongrie et l’Allemagne des accords d’alliance prudents – la Triplice – reste neutre à l’ouverture du conflit. L’Italie déclarera finalement la guerre à l’Autriche-Hongrie en mai 1915, après bien des hésitations.

 

 


Premières étapes de la généralisation du conflit

28 juin 1914. L’archiduc François-Ferdinand de Habsbourg est assassiné par un jeune Serbe à Sarajevo.

28 juillet 1914. L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie, un mois jour pour jour après l’assassinat de l’archiduc héritier François-Ferdinand de Habsbourg à Sarajevo, capitale de la Bosnie, province annexée et rattachée à l’Empire austro-hongrois depuis 1908.

30 juillet 1914. La déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie entraîne la mobilisation générale de la Russie, protectrice de la Serbie.

 

 

 

mobilisation 1914

 

 

1er août 1914. L’Allemagne déclare la guerre à la Russie. La France, alliée de la Russie, décrète la mobilisation générale.

3 août 1914. L’Allemagne déclare la guerre à la France, envahit le Luxembourg et lance un ultimatum à la Belgique, exigeant le passage de ses troupes sur son sol. En attaquant la Russie, puis la France aussitôt après, l’Allemagne ne fait qu’appliquer le plan Schlieffen ébauché dès 1894 afin de combattre à la fois sur le front russe et sur le front occidental.

4 août 1914. Constatant la violation de la neutralité belge par les armées allemandes, le Royaume-Uni déclare la guerre à l’Allemagne. C’est une amère surprise pour l’empereur Guillaume II d’Allemagne, petit-fils de la reine Victoria.

14 au 24 août 1914. Conformément en plan Schlieffen, les armées françaises, prises de court par l’offensive allemande en Belgique, reculent sur tous les fronts, dans les Ardennes et en Lorraine. Le général Joffre, commandant français des armées du Nord et de l’Est, est défait dans cette "bataille des frontières". Il organise toutefois une retraite générale en bon ordre, qui se soldera par le "miracle de la Marne", première victoire des Alliés sur l’ennemi allemand (6 au 12 septembre 1914).

Source : France.fr. Images D.R.

 

.

Partager cet article
Repost0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 04:45

 

 

balance justice 

 

 

 

Après les premières condamnations

prononcées en septembre 2013,


l'association "Mémorial du Wagon de la Déportation"

est de nouveau condamnée par

le Tribunal de grande instance de Compiègne,


par Jugement rendu le mardi 6 mai 2014

Partager cet article
Repost0